On estime que les mesures de quarantaine en Chine ont permis d'éviter la mort de 77 000 personnes à cause de la pollution - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
On estime que les mesures de quarantaine…
La perte soudaine de l'odorat et du goût pourrait être un premier symptôme du coronavirus : l'hypothèse des chercheurs Coronavirus : le taux de mortalité si élevé en Italie pourrait être dû à la moyenne d'âge élevée de sa population

On estime que les mesures de quarantaine en Chine ont permis d'éviter la mort de 77 000 personnes à cause de la pollution

Par Baptiste
2.181
Advertisement

L'arrêt total de toutes les activités en Chine, dû à l'épidémie de coronavirus, a mis en lumière un fait très intéressant pour la nation et le monde entier : des dizaines de milliers de personnes ne sont pas mortes, non pas tant parce qu'elles ont échappé au virus, mais parce que l'air en Chine est soudainement moins pollué. Pas d'usines ni de véhicules pour empoisonner l'air : le professeur Marshall Burke de l'université de Stanford a publié une étude sur le sujet sur G-Feed.

via: G-feed

#Coronavirus "Hasta el perro sale con barbijo", dijo un cordobés en China http://ow.ly/WCk130qioGI

Pubblicato da Cadena 3 Argentina su Lunedì 17 febbraio 2020

Le professeur Burke a utilisé les données reçues du gouvernement américain pour mesurer les niveaux de PM 2,5, c'est-à-dire la mesure des particules fines dans quatre villes chinoises différentes, révélant une réduction incroyable de la pollution. Selon son étude, ces mois de quarantaine auraient permis de sauver la vie de 4 000 enfants de moins de 5 ans et de 73 000 adultes de plus de 70 ans. Dans ses estimations, le professeur n'a pas voulu prendre en compte les décès de personnes âgées de 5 à 70 ans, ce qui maintient les chiffres "bas". En tout état de cause, il est apparu que "les vies sauvées grâce à la réduction de la pollution sont 20 fois plus nombreuses que les vies perdues à cause du virus".

Le fait que la pandémie ait ralenti la vie de tout le monde, non seulement en Chine mais aussi dans d'autres pays, est un fait évident : même dans les principales villes d'Europe où l'épidémie s'est propagée, les gens commencent à respirer un air plus pur.

⚠️ ATENCIÓN: China tiene casi 6.000 casos confirmados de coronavirus de Wuhan https://cnn.it/37DvrrI

Pubblicato da CNN en Español su Martedì 28 gennaio 2020

Le professeur Burke affirme que "le calcul est peut-être un rappel utile des conséquences souvent cachées du statu quo sur la santé, à savoir les coûts substantiels que notre façon de faire a à voir avec notre santé et nos moyens de subsistance. De manière plus générale, le fait qu'une interruption de cette ampleur puisse entraîner d'importants bénéfices partiels suggère que nous devons revoir notre façon normale de faire les choses". Et c'est précisément sur ce concept que l'humanité devrait réfléchir.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci