Les incendies en Australie auraient causé la mort de 480 millions d'animaux, révèlent les chercheurs - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les incendies en Australie auraient…
Ces ingénieux distributeurs fournissent de l'eau et de la nourriture aux animaux errants en échange de bouteilles en plastique Un homme ramène une pierre pensant qu'elle contient de l'or et découvre que c'est en réalité une rare météorite

Les incendies en Australie auraient causé la mort de 480 millions d'animaux, révèlent les chercheurs

6.217
Advertisement

En Australie, les incendies de forêt qui ont dévasté des hectares et des hectares de zones naturelles depuis octobre 2019 n'ont rien épargné. Les températures brûlantes et les conditions climatiques particulières générées par les incendies font que la situation empire chaque jour, avec des répercussions évidentes sur les écosystèmes et les créatures qui les peuplent.

Ce sont les animaux qui paient le plus cher pour cette catastrophe naturelle sans précédent. Selon les estimations des experts, celle-ci peut nous faire craindre le pire, notamment pour les espèces rares, endémiques et menacées.

via: 7news

480 millions, c'est le nombre d'êtres vivants qui, selon les chercheurs de l'Université de Sydney, auraient perdu la vie à cause des incendies australiens. Un nombre si important qu'il est même difficile à imaginer. Un demi-milliard d'animaux, dont des mammifères, des reptiles, des oiseaux, ainsi qu'un nombre indéfini d'invertébrés, n'existeraient probablement plus.

Parmi ces statistiques catastrophiques se distinguent les koalas, animaux qui symbolisent le continent australien, dont nous aurions déjà perdu plus de 8 000 individus. Les températures, en moyenne, dépassent chaque jour les 40 degrés, avec des pointes atteignant presque 50 et, en raison aussi d'un climat qui n'est plus celui d'autrefois, ces conditions se sont inexorablement amplifiées, sans aucun signe d'amélioration.

image: Pixabay

Les animaux impliqués dans les incendies sont souvent dans un état si critique qu'il leur est impossible d'échapper aux flammes car celles-ci détruisent leurs habitats mais aussi car, comme dans le cas des koalas, certains animaux sont de nature plutôt lente pour se mettre à l'abri. Tout cela sans compter qu'au-delà de ces pertes animales, un énorme patrimoine végétal part littéralement en fumée. Parmi les plantes menacées, dans certaines réserves on trouve des spécimens rares et précieux, présents seulement dans ces endroits.

Une situation vraiment désespérée, qui semble avoir atteint un point critique et hors de contrôle. Les estimations, pour le moment provisoires, sont tristement inquiétantes, mais celles-ci risquent de s'aggraver encore, une fois que les incendies seront complètement maîtrisés et que l'on comprendra la véritable ampleur de ces incendies.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci