L'abattage silencieux des hippocampes : utilisés comme amuse-gueules et souvenirs, ils risquent aujourd'hui de disparaître - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'abattage silencieux des hippocampes…
Cet énorme navire anti-plastique est un concentré de technologie au service de l'environnement En Espagne, les aires de jeux pour les personnes âgées sont nés, luttant ainsi contre la solitude tout en gardant la forme

L'abattage silencieux des hippocampes : utilisés comme amuse-gueules et souvenirs, ils risquent aujourd'hui de disparaître

Par Laura
3.467
Advertisement

Certains animaux sont aujourd'hui menacés d'extinction, mais l'homme ne bouge pas le moindre doigt pour protéger les espèces restantes, au contraire, il contribue volontairement à sa propre extinction. C'est ce qui se passe en Chine, du moins vis-à-vis des hippocampes - petits animaux aquatiques, extrêmement fascinants. L'espèce Hippocampus capensis est la plus sollicitée et est employée en médecine chinoise ou, simplement, en tant que petit encas. Oui, si vous allez à Pékin, vous n'aurez pas de mal à trouver des boîtes remplies d'hippocampes séchés dans les magasins, pour les déguster comme un bonbon.

Les hippocampes sont protégés par la Convention on International Trade in Endangered Species, en tant qu'espèces menacées, mais cela ne semble pas inquiéter ceux qui chaque année en utilisent au moins 20 millions pour la médecine chinoise, ainsi que comme souvenirs ou en-cas. Ils sont séchés directement dans la rue.

Les pauvres hippocampes sont donc arrachés à leur habitat naturel et une fois séchés, ils sont cruellement utilisés pour des potions miracles douteuses avec des dents de requin, des étoiles de mer et bien plus encore. En Chine, les hippocampes sont considérés comme un puissant aphrodisiaque.

L'un des marchés les plus florissants est celui de Guangzhou, au nord-ouest de Hong Kong, où il est tout à fait normal d'acheter des hippocampes en pensant que ce sont de puissants aphrodisiaques. Ce ne sont certainement pas les premiers animaux auxquels l'homme attribue (sur une base absolument non scientifique) des pouvoirs miraculeux particuliers. Il s'agit, bien entendu, de pratiques obsolètes et non viables, qui continuent à miner encore davantage notre système naturel.

 

Tags: AnimauxChineEthiques
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci