Aux îles Féroé, nouveau massacre de cétacés : 100 spécimens tués lors d'une chasse traditionnelle - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Aux îles Féroé, nouveau massacre…
Trois bâtiments couverts de milliers de plantes et d'arbres : voici la première forêt verticale d'Afrique En 2017, un nuage radioactif a envahi le ciel de l'Europe, mais personne n'en a parlé

Aux îles Féroé, nouveau massacre de cétacés : 100 spécimens tués lors d'une chasse traditionnelle

1.588
Advertisement

L'une des ressources économiques les plus importantes des îles Féroé est la viande de baleines et de dauphins, à tel point que, périodiquement, les chasseurs de cet archipel d'îles se rencontrent pour ce que l'on appelle le grindrap - un mot féroïen, qui est utilisé en référence à la chasse à la baleine. Cette activité cruelle, qui se répète plusieurs fois par an, a été approuvée par les autorités des îles Féroé mais pas par la Commission baleinière internationale. A l'occasion du onzième grindrap de l'année, la Sea Shepherd Conservation Society, l'organisation pour la protection des poissons et de la vie marine, a publié des images choquantes de ce qui se passe au cours de ces terribles battues de chasse.

via: People

Cent cétacés ont été massacrés sans réserve dans les îles Féroé. Encore un massacre de globicéphales, les grands cétacés appartenant à la famille des dauphins, qui a été consommé dans la baie de Vestmanna, une petite ville d'environ 1 200 habitants sur l'île de Streymoy. La poursuite de ces pauvres spécimens a duré environ 5 heures, jusqu'à ce qu'à bout de force et épuisés, ils ont été contraints de regagner le rivage, là où ils furent attaqués par une terrible armée de lames. Le massacre a duré 12 minutes et n'a épargné personne. 

De plus, ces globicéphales sont des animaux extrêmement intelligents et sociaux, tout comme nous - on ne peut donc qu'imaginer la douleur ressentie pour une mort aussi absurde et de voir également tous les membres de leur propre famille ainsi massacrés. Les atrocités commises par les hommes des îles Féroé ont été largement documentées par l'association Sea Shepherd, qui en a diffusé les images.

Depuis le début de l'année, environ 640 cétacés ont été abattus dans les îles Féroé au cours de 11 grindadrap, la tristement célèbre chasse "traditionnelle". Une pratique épouvantable en raison de sa cruauté et qui, nous l'espérons, disparaîtra bientôt.

Advertisement
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci