Un ours auquel les touristes donnaient à manger pour faire des selfies a été abattu par les autorités car trop habitué aux humains - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un ours auquel les touristes donnaient…
Aux Philippines, une nouvelle loi oblige les étudiants à planter 10 arbres pour obtenir leur diplôme Les études le confirment : le pergélisol arctique fond 70 ans plus tôt que prévu

Un ours auquel les touristes donnaient à manger pour faire des selfies a été abattu par les autorités car trop habitué aux humains

Par Baptiste
3.110
Advertisement

Aux États-Unis, dans l'Oregon, un ours noir de deux ans a été abattu par le Corps forestier américain parce qu'il était devenu trop habitué à la présence humaine. Le pauvre animal était devenu un peu trop amical avec les personnes qui continuaient à le nourrir pour pouvoir prendre un selfie en sa compagnie, malgré l'interdiction absolue. L'être humain, égoïste et insouciant des conséquences de ses actes, a encore une fois indirectement causé la mort d'un autre être vivant.

image: Twitter

Selon les rapports du bureau du shérif du comté de Washington et du Fish & Wildlife Department de l'Oregon, l'animal avait été repéré près d'un groupe de touristes au Scoggins Valley Parky quelques jours avant sa mort. En très peu de temps, l'ours avait été repéré de nouveau dans le même secteur et au moins deux personnes ont signalé l'animal au shérif du comté. Plus d'une fois, l'ours a été renvoyé dans les bois par les autorités, mais inévitablement, l'animal a toujours réapparu dans les mêmes zones urbaines. Le Statesman Journal a rapporté que l'ours avait été habitué à interagir avec les gens depuis sa naissance, mais ce n'est que récemment que plusieurs touristes ont commencé à le nourrir, malgré les interdictions insistantes. Les autorités ont reçu de nombreuses informations selon lesquelles des touristes continuaient à prendre des photos avec l'ours, qui semblait désormais poser à chaque prise de vue. 

image: Twitter

Pour assurer la sécurité de tous, les autorités ont pris la triste décision de tuer ce pauvre animal. Les biologistes ont supplié à plusieurs reprises les gens de ne pas nourrir l'ours et, en général, les animaux sauvages, qui sont parfaitement capables de s'occuper d'eux-mêmes. Le choix malheureux de tuer l'ours a donc été dicté par la volonté d'assurer la sécurité des zones urbaines visitées à maintes reprises par l'animal en sécurité – un choix fortement critiqué par de nombreux amoureux des animaux. La solution la plus juste pour certains d'entre eux aurait été d'envoyer l'ours dans un refuge et non de l'éliminer.

Une triste histoire qui doit nous faire réfléchir sur les conséquences de nos actes.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci