Les mégots de cigarettes polluent plus que les pailles en plastique : ce sont les déchets les plus répandus dans le monde - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les mégots de cigarettes polluent plus…
Cette brillante génération de panneaux solaires peut produire de l'électricité et de l'eau propre pour des millions de personnes Un hôtel avec piscine surplombant un fjord norvégien : tel est le projet évocateur de cet architecte

Les mégots de cigarettes polluent plus que les pailles en plastique : ce sont les déchets les plus répandus dans le monde

Par Baptiste
3.759
Advertisement

Alors que la guerre contre les plastiques s'intensifie et s'étend, avec des réductions significatives de la production et de la consommation, d'autres données effroyables concernant la pollution causée par les mégots de cigarettes apparaissent. Les mégots de cigarettes sont la première et la plus grande cause de pollution sur notre planète : une menace sérieuse pour l'environnement environnant. Nous savions que les mégots étaient un problème pour nos plages et nos mers, mais d'autres études révèlent le danger de ces déchets pour nos terres, qui assimilent progressivement ces déchets toxiques.

via: BBC
image: pxhere

Une étude de la Anglia Ruskin University a montré que les mégots de cigarettes réduisent la germination des plantes de 27% et la longueur du trèfle de 28% ; quand il y a des mégots dans le sol, la germination de l'herbe est réduite de 10%.

Les déchets de cigarettes sont estimés à 4,5 milliards par an et constituent l'une des principales causes de pollution dues aux déchets plastiques. Les mégots de cigarettes contiennent tous un filtre composé principalement d'acétate de cellulose, c'est-à-dire de plastique. Il a été démontré que les cigarettes encore intactes, "non fumées", produisent le même effet sur le sol que les mégots de cigarettes jetés au sol. Cela suggère que les dommages sont causés principalement par les matériaux contenus dans le filtre, alors que les toxines qui s'ajoutent à travers la combustion du tabac ne font qu'augmenter les dommages.

image: maxpixel

L'étude a été publiée dans la revue Ecotoxicology and Environmental Safety et a révélé une moyenne d'environ 128 mégots par mètre carré, trouvée dans la seule ville de Cambridge, où la recherche a été menée.

Malgré les dommages causés à l'environnement (il faut au moins dix ans pour que s'élimine un mégot de cigarette), selon l'auteur principal de l'étude, la Dr Dannielle Green, les mégots jetés au sol semblent être "socialement acceptables".
Qu'ils le soient ou non, ce serait un signe de grande civilisation que de s'en débarrasser correctement : ce n'est qu'ainsi que nous pourrons prendre soin de notre planète.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci