La moitié des réserves mondiales de cobalt se trouvent au Congo : pourquoi ce pays est-il l'un des plus pauvres du monde ? - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La moitié des réserves mondiales de…
12 détails d'objets communs dont vous avez toujours ignoré l'utilité réelle La science explique pourquoi certaines personnes s'enrhument souvent et d'autres pas

La moitié des réserves mondiales de cobalt se trouvent au Congo : pourquoi ce pays est-il l'un des plus pauvres du monde ?

547
Advertisement

Imaginez que vous avez un coffre-fort rempli de lingots, de diamants et de toutes sortes d'objets précieux en grande quantité, mais que vous ne pouvez y accéder d'aucune façon, et que vous devez vivre dans la rue, vêtus de haillons, et mendier toutes vos journées.

Un paradoxe qui est une réalité pour la population de la République démocratique du Congo : avec un PIB par habitant de 450 $, elle se classe 176e sur 189 dans le monde pour le niveau de développement humain, malgré ses énormes réserves de matières premières les plus précieuses, dont le cobalt.

Le cobalt est un élément chimique extrêmement utile, car il est utilisé dans mille domaines : des électrodes de batteries d'automobiles aux alliages pour la production de bijoux en or en passant par des aciers pour les outils à grande vitesse ; des aimants et catalyseurs pour la pétrochimie et la chimie à la radiothérapie ; sans oublier sa théorisation comme bombe. Une matière si précieuse qu'elle représente une fortune pour ceux qui la possèdent, et pourtant elle ne l'est pas.

La moitié des réserves connues de cobalt se trouvent en République démocratique du Congo, ce qui en fait le premier producteur mondial. Pourtant, ce minerai - comme toutes les autres matières premières dont dispose le pays - est une malédiction pour ses habitants, qui n'en tirent aucun bénéfice matériel et comptent parmi les plus pauvres de la planète.

Si ce sont les Congolais, même mineurs, qui creusent dans les mines pour extraire ce minerai et d'autres minéraux précieux dans des conditions de travail inhumaines et privés de tous les droits fondamentaux, ce sont malheureusement les multinationales et le gouvernement chinois qui exploitent le cobalt et les autres matières premières, partageant les profits avec les dirigeants en place. Cela explique l'histoire troublée du pays, caractérisée par des guerres fratricides, des coups d'État et la dictature de Mobutu Sese Seko, qui a ensuite été remplacé par Kabila père et fils, et  les derniers résultats électoraux en doute. Des conflits et des affrontements qui ont plongé le pays dans le chaos et la misère, détruisant ses infrastructures.

Si seulement les dirigeants investissaient les royalties de l'exploitation minière, ils pourraient améliorer radicalement les conditions de vie des 82 millions de Congolais, dont 75% sont aujourd'hui employés dans l'agriculture, dans un pays dévasté où les terres arables ne représentent que 4%. Il est bon de réfléchir sur les coûts humains et environnementaux du bien-être des sociétés dites développées.

Tags: AfriqueDossier
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci