Si vous pensez que les chats sont asociaux, il est probable que c'est vous la mauvaise personne : c'est la science qui le dit - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Si vous pensez que les chats sont asociaux,…
11 choses qui ont une fonction, même si beaucoup d'entre nous ne la connaissent pas Perdre ses dents, tomber dans le vide, se retrouver en pyjama, voici le sens des rêves les plus récurrents

Si vous pensez que les chats sont asociaux, il est probable que c'est vous la mauvaise personne : c'est la science qui le dit

2.083
Advertisement

Les chats sont des animaux indépendants qui ne créent pas de liens. Contrairement aux chiens, ils sont très peu sociables parce qu'ils n'ont pas besoin de compagnie. Ce sont les phrases que l'on entend souvent à propos des chats et qui déclenchent inévitablement des débats avec ceux qui pensent de manière radicalement différente.

Une étude publiée dans Behavioral Processes semble être d'accord avec ceux qui affirment que les chats ne sont pas le moins du monde asociaux, comme on pourrait le croire.

image: maxpixel.net

Des chercheurs de l'Université de l'Oregon ont étudié le comportement d'un groupe de chats domestiques et d'un refuge.

L'étude a été organisée en deux expériences : dans la première, 46 chats - la moitié avec un maître et l'autre moitié en attente d'adoption dans un refuge - ont été placés dans une pièce avec un inconnu, assis sur le sol. Pendant deux minutes, la personne devait ignorer le chat, puis l'appeler et le caresser quand le chat le permettait. La deuxième expérience ne concernait que les chats domestiques : ils ont été soumis à la même expérience avec cette fois-ci leurs maîtres.

Dans les deux cas, pour les chats domestiques et ceux du refuge, on a constaté que les animaux sont très désireux d'interagir avec les humains, surtout lorsque ces derniers leur prêtent des attentions. "Nous avons vu que les chats passent beaucoup plus de temps près de ceux qui s'occupent d'eux que de ceux qui les ignorent", dit Krystin R. Vitale, auteur principal de l'étude. Ce n'était pas une surprise pour le médecin, car dans une étude précédente, elle avait déjà découvert que les chats préfèraient interagir avec les humains même si de l'autre côté il y avait de la nourriture et des jeux.

image: pixabay.com

L'expérience montre que lorsque nous sommes ouverts aux chats, ils s'intéressent à nous. Cependant, il faut admettre que le chat garde un certain état d'alerte, même lorsqu'il se laisse caresser : on ne peut pas le nier, avoir la possibilité de choisir - rester ou partir - est ce que les chats aiment le plus.

L'aspect le plus instructif de l'expérience a été le comportement des chats en attente d'adoption : par rapport aux chats domestiques, ils ont passé beaucoup plus de temps à proximité de personnes inactives, ce qui pourrait refléter le fait que ces chats ont encore plus besoin d'attention.

Que pouvons-nous apprendre de l'étude ? Que les chats sont plus semblables à nous les humains que nous ne le croyons : certains sont certes asociaux, mais d'autres sont désireux de se faire des amis !

Source:

 

Tags: AnimauxScienceChats
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci