Antibiotiques et pesticides dans les canaux de drainage des élevages intensifs : la viande bon marché empoisonne les eaux européennes - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Antibiotiques et pesticides dans les…
Chiune Sugihara, le sauveur de Juifs, dont on ne trouve presque jamais trace dans les livres d'histoire Un tiers des voitures vendues en Norvège en 2018 étaient des voitures électriques

Antibiotiques et pesticides dans les canaux de drainage des élevages intensifs : la viande bon marché empoisonne les eaux européennes

1.912
Advertisement

Aliments malsains et pollution de l'environnement. Ce sont les deux grandes questions qui affectent la vie de l'homme moderne, qui est lui-même complice de la situation dans laquelle il se trouve.

Ce que l'on ne pense souvent pas, c'est que les deux thèmes ont beaucoup en commun et que l'un est la cause de l'autre : surtout quand la viande est malsaine.

Le rapport de Greenpeace Le coût caché de la viande montre à quel point l'agriculture intensive est responsable de la pollution des fleuves et des mers d'Europe : les niveaux de pollution produits sont plus élevés qu'on ne le pensait jusqu'ici.

via: Greenpeace

L'enquête a porté sur les rivières et les cours d'eau bordant les canaux de drainage de certaines exploitations agricoles en Europe. Les analyses ont révélé la présence massive d'antibiotiques et de 30 types différents de pesticides, dont certains sont interdits par la loi dans l'Union européenne.

Dans les élevages intensifs, les animaux sont nourris avec des aliments traités avec des pesticides et d'autres fertilisants chimiques ; afin de résoudre les problèmes de contagion des maladies, qui sont très fréquents dans un environnement à la promiscuité effarante et très stressant, les animaux sont traités avec des antibiotiques. La conséquence la plus dangereuse de ce système d'élevage est le développement de bactéries résistantes aux antibiotiques, qui peuvent être transmises aux humains.

Ces réalités polluantes ne sont pas illégales, au contraire : elles sont prévues par la politique agricole commune actuelle, qui risque de faire disparaître complètement les petites exploitations des agriculteurs qui respectent les normes de qualité et l'animal. Bien que l'élevage intensif soit un système non durable pour l'environnement, les animaux et la santé humaine, celui-ci prolifère encore aujourd'hui dans toute l'Europe.

Voilà pourquoi nous avons besoin d'un changement de cap, d'une politique agricole qui pénalise ceux qui produisent de la viande à bas prix, mais à un prix très élevé pour l'environnement et les êtres vivants. Il faut se rendre compte que préférer la viande bon marché, cela signifie polluer et ne pas respecter la dignité de l'animal.

Source:

https://cdn.greenpeace.fr/site/uploads/2018/03/Moins_mais_mieux_BD.pdf?_ga=2.172704484.65672244.1547807625-1820091217.1547807625

 

 

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci