La diminution de la consommation de viande a sauvé depuis 2007 un demi-milliard d'animaux par an - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La diminution de la consommation de…
Une anomalie mystérieuse affaiblit le champ magnétique terrestre : quelles en seront les conséquences ? Après l'âge de 40 ans, il faudrait travailler trois jours par semaine, selon une recherche

La diminution de la consommation de viande a sauvé depuis 2007 un demi-milliard d'animaux par an

1.886
Advertisement

Les effets négatifs sur la santé et l'environnement d'une consommation excessive de viande, sans parler de la cruauté et des conditions hygiéniques et sanitaires effrayantes de l'élevage intensif, sont connus depuis longtemps.

La conséquence en a été une multiplication du nombre de végétariens tout d'abord, puis de végétaliens, comme en témoignent les nombreux restaurants d'un nouveau genre.

Tout cela a finalement eu un impact sur le monde de la production de viande : en effet, depuis 2007, il y a eu une réduction phénoménale du nombre d'animaux destinés à l'abattage.

Bien qu'il n'y ait pas eu de passage vraiment massif au végétarisme, la consommation de viande est en baisse constante depuis 2007. Comme l'a fait remarquer The Humane Society, une diminution de 10 % par habitant a été observée aux États-Unis. En 2007, environ 9,5 milliards d'animaux ont été abattus, un nombre qui s'est réduit de 400 millions depuis 2014, comme l'a annoncé Paul Shapiro, vice-président de The Humane Society :

"Ce que cela signifie, c'est que par rapport à 2007, l'an dernier, près d'un demi-milliard d'animaux de moins ont été soumis aux tourments des fermes industrielles et des abattoirs industriels, et ce malgré l'augmentation de la population américaine."

En substance, près de 500 millions de vies ont été sauvées chaque année, une tendance qui, si elle se confirmait dans les années et les décennies à venir, donnerait l'espoir d'un avenir meilleur pour les animaux.

image: pixabay

Ces données signifient que les gens choisissent de ne pas renoncer à la viande, mais qu'ils en mangent moins. A cet égard, il faut garder à l'esprit qu'au cours de la dernière décennie, de nombreuses alternatives végétales aux produits traditionnels à base de viande sont apparues sur le marché, tout aussi savoureuses sinon plus. En même temps, il y a une prise de conscience des effets négatifs pour la santé d'une consommation excessive de viande.

De plus, le nombre de végétariens et de végétaliens augmente également : de plus en plus d'athlètes et de médecins adoptent ce mode de vie, devenant ainsi un modèle à suivre pour les autres.

Advertisement
image: pixabay

Comme toujours, une aide précieuse à la campagne de sensibilisation des végétariens et des végétaliens vient du monde du web : à travers internet, il est de plus en plus facile de transmettre et de faire connaître la réalité de l'agriculture intensive, la vie de souffrance et de privation de ces animaux, qui plus est souvent brutalisés.

Réaliser ce qui se cache derrière l'industrie de la viande aide à prendre des décisions plus éthiques - dans un crescendo qui ne peut que faire du bien à la planète. Rappelons-nous que "de petits actes de bonté, multipliés par millions, transformeront le monde".

Tags: AnimauxAliments
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci