L'Australie a réduit l'utilisation des sacs en plastique de 80% en seulement 3 mois, et ce n'est pas le mérite du gouvernement - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'Australie a réduit l'utilisation…
Désactiver un gène pour manger à volonté sans grossir : les scientifiques ont découvert comment faire 26 images montrant comment l'hiver peut être à la fois spectaculaire et terrible

L'Australie a réduit l'utilisation des sacs en plastique de 80% en seulement 3 mois, et ce n'est pas le mérite du gouvernement

6.001
Advertisement

Selon les données publiées par l'Australia's National Retail Association, de juillet à novembre 2018, l'Australie a éliminé un milliard et demi de sacs en plastique jetables. Comment a-t-on réussi à faire tout cela ? La réponse ne se trouve pas directement dans les lois et les systèmes étatiques, mais dans l'initiative de deux entreprises privées.

Les plus grands géants de la vente au détail du pays, Coles et Woolworths, ont éliminé les sacs en plastique jetables en juillet, introduisant la vente de sacs réutilisables à un prix abordable (environ 15 cents).

Au début, bien sûr, la nouvelle directive n'a pas été indolore. De nombreux clients se sont plaints et ont estimé qu'il n'était pas très pratique d'avoir recours à des sacs réutilisables ; Woolworths a enregistré une baisse des ventes, tandis que certains magasins Coles sont revenus un certain temps sur leurs pas en réintroduisant des sacs traditionnels. Toutefois, comme c'est souvent le cas, de nombreuses réserves n'étaient le fruit que de l'habitude.

Jour après jour, les consommateurs ont appris à utiliser régulièrement des sacs réutilisables et la mesure a commencé à porter ses fruits. Les deux grandes chaînes méritent donc d'être félicitées d'avoir fait un pas courageux et historique ; aujourd'hui, Coles et Woolworths fournissent des lignes directrices pour que même les plus petites entreprises puissent faire la transition en douceur, tant pour les clients que pour le bilan de l'entreprise. Il en résulte que la vague verte a également touché d'autres secteurs que le commerce de détail, tels que la restauration ou d'autres types de services.

Aujourd'hui, on estime que la plus grande partie de la pollution plastique de la mer provient des pays asiatiques, la Chine en tête, en raison de la production importante et du mauvais fonctionnement des processus d'élimination. Cependant, l'expérience réussie de l'Australie nous donne de l'espoir : nous devons avoir du courage dans la phase initiale, mais des révolutions peuvent évidemment avoir lieu.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci