Les chercheurs de Harvard ont démontré les effets du jeûne intermittent sur le vieillissement - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les chercheurs de Harvard ont démontré…
10 inventions et découvertes de la Grèce antique que nous utilisons encore aujourd'hui Des chercheurs britanniques prétendent avoir trouvé l'Atlantide ; ce serait en Espagne

Les chercheurs de Harvard ont démontré les effets du jeûne intermittent sur le vieillissement

3.436
Advertisement

Il existe déjà un nombre considérable d'études qui appuient la théorie selon laquelle le jeûne intermittent est bon pour la santé. Mais maintenant, une étude de Harvard a découvert la biologie derrière ce fait. Le jeûne, en effet, semble influencer les processus qui se produisent au niveau mitochondrial, responsable du vieillissement d'un organisme. C'est pourquoi l'allongement de l'intervalle entre un repas et l'autre pourrait, en un mot, prolonger la vie des personnes.

Avertissement : Nous vous rappelons que les nouvelles rapportées dans cet article sont de nature générique et sont publiées uniquement à des fins d'information. Elles ne peuvent en aucun cas se substituer à l'avis d'un médecin.

image: pexels.com

Les chercheurs qui soutiennent la théorie du jeûne font appel au fait que dans l'histoire évolutionnaire de l'homme, il a toujours été normal et assez fréquent de faire passer plus de 12 heures entre deux repas, parce que la nourriture n'était pas toujours disponible, mais aussi pour les pratiques religieuses.

Les chercheurs de Harvard, se sont concentrés sur la biologie cellulaire, ce qui expliquerait pourquoi le jeûne a une influence si importante sur le processus de vieillissement. Le jeûne intermittent traité par la recherche consiste à ne pas ingérer de nourriture pendant 16 heures - ce qui signifierait sauter le petit déjeuner et passer directement du dîner la veille au déjeuner le lendemain - ou même arriver à 24 heures.

Les chercheurs ont examiné les processus biologiques impliqués dans le déclin de la capacité des cellules à traiter l'énergie au fil des ans, qui est la cause du vieillissement et des maladies connexes.

image: maxpixel.net

Les mitochondries sont des organites qui font partie d'une cellule et qui fournissent la production d'énergie nécessaire au bon fonctionnement cellulaire. La capacité de produire de l'énergie diminue avec l'âge. Pour étudier les effets du jeûne sur le métabolisme et la longévité, les chercheurs ont effectué des essais avec C. Elegans, un ver qui vit dans le sol des régions climatiques tempérées et dont la durée de vie ne dépasse pas deux semaines. Les chercheurs ont observé qu'en diminuant l'alimentation du ver, les mitochondries préservaient un état de jeunesse plus durable.

"Une alimentation réduite et le jeûne intermittent étaient déjà connus pour favoriser une meilleure santé. Il est essentiel de comprendre pourquoi cela se produit si nous voulons en tirer les bienfaits d'une manière thérapeutique ", a déclaré Heather Weir, auteure principale de l'étude publiée dans la revue Cell Metabolism.

Le jeûne, cependant, est une pratique qui ne doit pas être improvisée : les risques que l'on court en privant le corps des énergies normalement nécessaires peuvent avoir de graves conséquences. Pour cette raison, il est bon de consulter un médecin et éventuellement de changer son mode de vie. Le corps devrait progressivement s'habituer à supporter de plus longues périodes d'abstinence de nourriture, sinon tous les bienfaits du jeûne seront perdus.

Enfin, il convient de préciser que le jeûne dont il est question dans l'étude n'a rien à voir avec un trouble de l'alimentation et/ou une question esthétique ; l'objectif est d'apporter des bienfaits à la santé en tenant compte des besoins personnels de chacun d'entre nous.

Source: 

Tags: ScienceAlimentsSanté
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci