Prendre tout personnellement : comment apprendre à surmonter le trouble cognitif de la personnalisation - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Prendre tout personnellement : comment…
Le Costa Rica, le paradis terrestre qui a réussi à se passer de combustibles fossiles pendant 300 jours Les personnes en meilleure santé sont celles qui ne vont PAS à la salle de sport

Prendre tout personnellement : comment apprendre à surmonter le trouble cognitif de la personnalisation

1.613
Advertisement

Prendre les choses personnellement n'est pas une question de caractère ; pour les psychologues, c'est une de ces distorsions cognitives qui font paraître la réalité déformée, causant anxiété et affliction. Souvent, il est facile de les reconnaître en soi ou chez les autres, mais il n'est pas facile de les contenir. La personnalisation, terme scientifique désignant le processus qui traduit des faits étrangers à un niveau très personnel, fait que la personne qui en souffre se voit comme la cause de choses dont elle ne peut être responsable.

image: unsplash.com

Il existe deux formes de personnalisation : la première est celle pour laquelle les événements inévitables sont considérés comme la conséquence d'un échec personnel. Voici un exemple : un ami annule au dernier moment un café prévu dans l'après-midi. Une personne qui personnalise sera convaincue que la raison pour laquelle l'ami n'est pas venu au rendez-vous est qu'il ne voulait pas la voir, ou qu'on lui a fait une meilleure "offre".

La vraie raison de l'annulation, probablement, sera d'une nature complètement différente ; un problème en famille, une urgence quelconque, un malaise. Celui qui prend tout personnellement ne considère pas les innombrables facteurs qui ont pu conduire à cet événement ; sans raisonner, il se considère lui-même comme la cause de cet événement négatif.

Le deuxième type de personnalisation conduit à se sentir responsable des états d'âme des autres : par exemple, vous pouvez vous sentir obligé de divertir à tout prix les amis que vous avez invités à dîner. Ou encore, vous vous sentez la cause du mécontentement de votre partenaire ; en d'autres termes, les personnes qui présentent ce second type de personnalisation sont "les mères de toute culpabilité" - le concept s'étend évidemment aux hommes aussi.

La réalité est que chaque personne a sa propre histoire et que chacun a le droit de la vivre sous tous ses aspects, sans que personne ne s'en mêle. Les succès et les échecs, le bonheur ou l'inconfort dépendent d'un très large éventail de facteurs : une personne peut être sereine un jour et plus nerveuse l'autre, sans qu'il y ait rien de spécial ou d'irréparable pour provoquer ces variations d'humeur. C'est la même chose pour tout le monde, et il n'y a rien d'anormal à cela.

Advertisement

Comment cesser de tout prendre personnellement

1. Prise de conscience
La première étape à franchir, pour les deux types de personnalisation, est de prendre conscience de sa propre attitude : une fois que vous reconnaissez le problème, vous pouvez vous demander si les conclusions auxquelles vous arrivez sont rationnelles et objectives. Soyons réalistes : la vie a des coups bas en réserve pour tout le monde. Peu importe à quel point vous essayez de les éviter, il n'y a sûrement rien que vous puissiez y faire. Cela n'a rien à voir avec un échec personnel ou une faute que l'on a commise.

2. Reconnaître que souvent, on ne peut pas savoir pourquoi les gens agissent d'une certaine façon.
Si le patron ne vous a pas promu et l'a fait pour quelqu'un d'autre, il n'est pas certain que vous n'êtes pas à la hauteur ou que vous n'avez pas bien agi. Il peut y avoir une entente entre le patron et l'autre employé, ou peut-être que l'entreprise a accordé une moindre augmentation qu'il aurait été irrespectueux de vous offrir. Vous ne pouvez tout simplement pas savoir pourquoi les choses se sont passées d'une certaine manière, et exclure toutes les possibilités en dehors d'un échec personnel, c'est voir la réalité déformée.

3. Demandez-vous s'il est vraiment possible de manipuler efficacement l'humeur ou le bien-être d'une personne.
Cela arrive souvent avec des êtres chers ; nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour qu'ils se sentent bien. Mais n'est-il pas présomptueux de prendre en charge la vie des autres ? N'est-il pas juste que chacun affronte sa propre vie, en connaissant ses hauts et ses bas ? Vous pouvez tout faire pour que vos invités se sentent à l'aise dans votre maison et s'amusent, mais ils peuvent venir avec une expérience de vie qui les rend tristes. Le mieux est de faire votre part et d'accepter que les choses peuvent se passer différemment de ce que nous aimerions.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci