À Istanbul, on peut acheter des tickets de métro "en payant" avec des bouteilles en plastique : voici tous les détails - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
À Istanbul, on peut acheter des tickets…
Une fillette de 8 ans retrouve une épée pré-Viking dans un lac suédois, et certains la veulent déjà Reine Une entreprise a créé un nouveau combustible qui n'émet pas de CO2, produit à partir des eaux usées

À Istanbul, on peut acheter des tickets de métro "en payant" avec des bouteilles en plastique : voici tous les détails

549
Advertisement

Recycler les matériaux que nous utilisons, et en particulier le plastique qui finit par polluer tout type d'écosystème, est une priorité pour le gouvernement de chaque État - ou du moins devrait l'être. Heureusement, d'un bout à l'autre du globe, nous assistons à des initiatives très différentes les unes des autres, mais qui n'ont qu'un seul objectif : encourager les citoyens à trier leurs déchets afin que les institutions puissent les recycler.

Dans ce cas, nous voulons vous présenter une belle initiative mise en œuvre dans la géante métropole turque, Istanbul : des tickets de métro en échange de déchets.

L'initiative, mise en œuvre pour l'instant dans une station et qui sera étendue dans les prochains mois à 25 autres, consiste en l'installation de collecteurs / distributeurs spéciaux capables d'"évaluer" le déchet inséré et d'accréditer un score. Par exemple, une bouteille de 330 ml vous donne droit à 2 cents turcs, une bouteille de 1,5 litre vous rapporte 9 cents, la même valeur qu'une canette en aluminium d'un demi-litre. Au fur et à mesure que les bouteilles et les canettes sont déposées, les crédits sont chargés sur la Istanbul Card, qui donne accès au réseau de transport public.

Plus vous apporterez de conteneurs à la station, plus vous aurez de crédit et plus vous pourrez acheter de billets (chaque billet coûte 2,6 lires, soit 28 bouteilles de 1,5 l), et ceux qui recyclent plus auront droit à des réductions supplémentaires sur d'autres activités de loisirs, toujours avec la Istanbul Card.

Dans une métropole de 15 millions d'habitants où la production de déchets est très élevée mais où le taux de recyclage est parmi les plus bas d'Europe, cette initiative nous semble être un très bon pas en avant. En espérant la voir bientôt dans d'autres villes européennes...

Tags: TurquieRecyclageVert
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci