Selon les psychologues, il y a seulement 5 choses que les parents devraient apprendre à leurs enfants - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Selon les psychologues, il y a seulement…
7 choses que nous avons apprises à l'école... et qui se sont révélées totalement fausses Voici ce qu'il faut faire si vous êtes piqué par une méduse cet été

Selon les psychologues, il y a seulement 5 choses que les parents devraient apprendre à leurs enfants

18.933
Advertisement

Probablement, si on demandait à chaque habitant de la planète de qui il a reçu les meilleurs conseils, chacun indiquerait l'un des deux parents. C'est grâce à eux que chacun d'entre nous a créé son propre bagage d'expériences et d'enseignements, du moins en partie !

Selon les psychologues, le nombre d'enseignements que les parents devraient donner à leurs enfants pourrait être réduit à 5. 

1. Cuisiner

image: pixabay.com

A la maison, il est tout à fait normal qu'un enfant soit curieux dans la cuisine : de plus, préparer le déjeuner ou le dîner est aussi un jeu pour lui.

Cuisiner, selon les psychologues, aide à développer la communication et à exprimer l'amour. C'est un acte d'altruisme qui ne demande pas beaucoup d'efforts et qui en retour donne satisfaction, et renforce le lien avec les personnes.

Les enfants ne devraient jamais se voir refuser la possibilité de faire un petit gâteau ou d'aider les adultes à la préparation des repas.

Encouragez vos enfants en valorisant leurs améliorations : pour eux, c'est un monde nouveau, tout à découvrir !

2. Exprimer son affection

image: pixabay.com

C'est donner de l'affection, mais aussi s'affectionner, les enfants l'apprennent en regardant la façon dont leurs parents interagissent avec les autres.

S'ils sont toujours méfiants, froids et insociables, il est probable que l'enfant ne sera pas un adulte qui pourra se laisser aller à une confiance agréable.

N'oubliez pas non plus qu'à un certain moment de la croissance de votre enfant, il rejettera les manifestations d'affection ; mais ne le privez pas complètement de ces manifestations, changez simplement la façon dont vous vous vous adressez à lui.

Les étreintes et les baisers peuvent être rejetés à l'adolescence pour vouloir paraître plus adulte, mais une tape sur l'épaule, un tape-m'en-cinq ou un clin d'œil ont le même effet. Lorsqu'il sera plus mature, votre enfant vous embrassera de nouveau.

Advertisement

3. Gagner de l'argent

Vous ne devriez jamais être le distributeur automatique de votre enfant. Dans aucun groupe d'âge. Apprenez-lui plutôt la valeur de l'argent et comment il peut le gagner.

Il n'est pas fautif de sensibilier les petits à l'argent, évidemment sans les forcer à une vie d'épargne trop tôt !

Selon les psychologues, après 3 ans, c'est le meilleur moment pour rapprocher les enfants du concept de l'argent : parlez-leur de ce que c'est, comment la famille se les procure et pourquoi vous ne pouvez pas acheter tous les jouets dans le magasin.

Le parent doit toujours encourager son enfant à chercher un emploi : l'amour pour l'indépendance et pour un engagement récompensé viendront d'eux-mêmes.

4. Être capable de jouer seul

image: pixabay.com

Rester seul ne devrait jamais être présenté comme une punition ou autrement comme quelque chose de négatif. Le jeu solitaire est le même que le jeu d'accompagnement. Jouer seul a aussi ses vertus : les psychologues ont remarqué qu'il développe la créativité et la conscience de soi.

Passer du temps seul, c'est apprendre à mieux se connaître et à mieux connaître ses besoins.

De plus, jouer seul de temps en temps a un impact sur la vie adulte : cela vous permettra de choisir plus calmement les personnes avec qui vous voulez partager votre vie, sans craindre la solitude.

5. Ne pas avoir honte d'être soi-même

image: pixabay.com

Lorsqu'ils sont jeunes, les enfants n'ont aucun problème pour s'exprimer, parce qu'ils ne se soucient pas tant de plaire ou pas aux autres. Cependant, à l'adolescence, l'expression de l'individualité devient un gros problème.

Cela dépend beaucoup du caractère de l'enfant, mais en tout cas vous pouvez toujours l'encourager à suivre sa propre façon d'être, afin que l'adolescence ne devienne pas une perte totale de soi.

De cette façon, les ados garderont l'audace de faire des choix qui ne sont pas très "populaires" sans craindre d'être rejetés par leurs proches.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci