Sa photo est devenue une icône pop, mais peu de gens connaissent l'histoire de la première tatoueuse du 20e siècle - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Sa photo est devenue une icône pop,…
Un médecin japonais qui a vécu 105 ans donne 12 conseils de santé : et ce ne sont pas ceux que vous croyez Tous les secrets du Stanley Hotel, l'hôtel fantôme où est né le magnifique

Sa photo est devenue une icône pop, mais peu de gens connaissent l'histoire de la première tatoueuse du 20e siècle

4.509
Advertisement

Les tatouages existent depuis la nuit des temps et d'innombrables tribus humaines avaient l'habitude de tatouer leur corps avec des buts et des significations les plus divers. Mais en Occident, les tatouages ont disparu pendant de nombreux siècles et ne se sont répandus qu'au XIXe siècle. L'un des véhicules de leur renaissance a été le cirque, qui incluait des personnes très tatouées parmi les "freaks".

C'est l'histoire de l'une d'entre elles, Maud Wagner, qui est aussi devenue la première femme tatoueur aux États-Unis.

Maud Wagner est née en 1877 et s'est produite dans les cirques, d'abord comme acrobate et contorsionniste. Au cours d'un de ses voyages, elle a rencontré Gus Wagner, connu sous le nom de "Globetrotter tatoué", l'un des derniers tatoueurs à n'utiliser que la technique à main libre. Les deux ont commencé à se fréquenter, et Gus a rempli le corps de Maud de tatouages et lui a enseigné son art.

Très vite, Maud a commencé à se tatouer toute seule et à exercer la profession à son tour. De plus, elle ne devait plus se produire en tant qu'acrobate : il lui suffisait de révéler son corps plein de tatouages, pour devenir une attraction en soi à l'époque. Surtout parce que c'était le corps d'une femme et qu'il était considéré comme immoral de le montrer.

Les deux se sont mariés et ont commencé à se produire dans des lieux plus intimes comme les vaudevilles. Maud a été reconnue comme la première artiste tatoueur inscrite aux États-Unis et la première femme qui s'est tatouée elle-même. Quand ils ont eu une fille, Lovetta Wagner, ils lui ont enseigné le métier mais avec une restriction étrange. Maud n'a jamais permis à Gus de décorer le corps de sa fille au point de lui faire promettre de ne jamais se faire tatouer par qui que ce soit.

Si sa mère a été la première tatoueuse de l'histoire, Lovetta était probablement la seule tatoueuse qui n'avait même pas de tatouage. Maud a disparu en 1961 et Lovetta en 1983.

Advertisement

Le dernier tatouage réalisé par Lovetta est une rose, tatouée sur le bras de Don Ed Hardy, l'une des légendes du tatouage californien.

Maud Wagner a non seulement contribué à la diffusion des tatouages au début du XXe siècle, mais sa figure est aussi devenue un symbole d'émancipation féminine. Son célèbre portrait photographique, qui montre son corps tatoué, est l'une de ces icones pop que beaucoup ont vu, mais dont peu connaissent l'histoire.

Tags: FemmesRecordHistoire
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci