6 phrases toxiques qui ne devraient JAMAIS être dites aux enfants - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
6 phrases toxiques qui ne devraient…
Burn out : comment reconnaître à temps le syndrome qui affecte de plus en plus de travailleurs Jeûner pendant une journée permet aux cellules souches de l'intestin de se régénérer

6 phrases toxiques qui ne devraient JAMAIS être dites aux enfants

29.753
Advertisement

Il n'est pas facile de s'occuper d'un enfant, surtout quand on perd la capacité de contrôle de soi : le stress, le peu de temps disponible et d'autres difficultés typiques des familles modernes peuvent priver les relations parents-enfants de patience et de douceur qui devraient en revanche être au centre de tout. L'une des conséquences est que l'on adresse à ses enfants des phrases au contenu préjudiciable, ce qui peut compromettre le développement et la relation de confiance. Ce sont de véritables phrases toxiques qu'il faut à tout prix éviter ou tout au plus réparer avec une expérience dite "réparatrice".

image: pixabay.com

"Tu es comme ta mère/ton père"

Cette phrase blesse l'enfant sur plusieurs fronts : d'abord parce qu'elle contient le mépris que l'on ressent envers l'autre parent et ensuite parce que pour un enfant, les parents sont tout et quand ils sont dénigrés (même quand l'un d'eux le fait), ils ressentent un fort malaise. L'intégrité de la famille doit toujours être préservée et l'enfant ne doit jamais être rapproché à quelque chose qui n'est pas apprécié.

"On ne pleure pas pour une chose pareille"

Qui peut déterminer ce qui est juste de pleurer et ce qui ne l'est pas ? Chacun trouve une raison différente de pleurer et entendre dire qu'il ne faut pas le faire provoque un sentiment d'inadéquation et de diversité. L'enfant doit pouvoir se sentir libre de pleurer, ainsi que d'exprimer ses émotions de toute autre manière, et doit être certain que les parents le comprendront ou, au moins, qu'ils essaieront de le comprendre.

"Ton frère/ta sœur n'est pas comme toi"

Les comparaisons sont toujours toxiques, car elles sont basées sur des conclusions non fondées. Chaque personne est faite à sa façon et l'établissement d'un classement a priori n'a aucun sens. Einstein lui-même a dit : "Si vous jugez un poisson par sa capacité à grimper aux arbres, il passera toute sa vie à croire qu'il est stupide." Les comparaisons positives sont également nuisibles : "Tu es meilleur que ton frère", "Tu es le meilleur de la classe" donnent une idée déformée de la réalité.

"Si tu fais ça, tu ne seras plus mon fils/ma fille"

La mère et le père sont pratiquement tout l'univers pour l'enfant. Lorsque cette sécurité peut être compromise par le comportement de l'enfant, l'enfant développe une sorte d'insécurité dans ses actions : avec la peur de pouvoir détruire de ses propres mains la sphère protectrice de la famille, l'enfant ressentira une profonde méfiance à son égard.

"Je vais t'abandonner et prendre un enfant mieux que toi"

L'abandon est l'un des pires cauchemars pour un enfant. Lorsque le parent lui-même affirme que cette possibilité peut devenir une réalité, l'enfant vit dans un état de terreur constant. Les réactions qui peuvent suivre cette peur peuvent être différentes et opposées : on peut s'attendre à la colère ou à la rébellion, ou à l'immobilisme dans n'importe quelle initiative, étant toujours présente la peur d'être abandonné.

"Tu te comportes comme ça parce que tu ne m'aimes pas"

S'il y a une chose dont les enfants sont absolument certains, c'est l'amour pour leur père et leur mère : quand le sentiment est remis en question, c'est pratiquement comme si l'enfant était placé dans la confusion totale. Confusion qui pourrait aussi nuire au développement d'autres formes relationnelles.

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci