Les chercheurs ont découvert un lien inquiétant entre le virus de la mononucléose et 7 maladies auto-immunes - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les chercheurs ont découvert un lien…
Les chercheurs ont enfin découvert la vraie fonction des sourcils Cette fascinante image de la fin du 19e siècle nous montre comment fonctionnent les ponts en porte-à-faux.

Les chercheurs ont découvert un lien inquiétant entre le virus de la mononucléose et 7 maladies auto-immunes

4.736
Advertisement

Les maladies auto-immunes sont les maladies pour lesquelles le corps humain attaque certains de ses tissus, reconnaissant ces derniers comme des étrangers contre qui se défendre. Un mécanisme très compliqué qui occupe encore les chercheurs pour comprendre les causes et les techniques possibles de prévention : à cet égard, un groupe de scientifiques a complété une étude qui ajoute un élément très important au puzzle encore incomplet des maladies auto-immunes.

Le virus responsable de la mononucléose semble être le déclencheur de 7 maladies auto-immunes chez des personnes déjà prédisposées génétiquement.

L'hypothèse d'un élément déclencheur de type viral semble donc confirmée, lequel, en "collaboration" avec une prédisposition génétique, contribue à l'apparition de sept maladies auto-immunes : lupus, sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde, arthrite juvénile idiopathique, maladies inflammatoires intestinales, maladie cœliaque et diabète de type 1.

L'étude a été publiée dans la revue scientifique Nature Genetics et met en lumière l'origine complexe des maladies auto-immunes et fournit des éléments importants pour toute thérapie future.

Les scientifiques ont observé que l'exposition au virus d'Epstein-Barr (EBV), connu pour causer la mononucléose, augmente la possibilité de développer l'une des sept maladies auto-immunes chez les patients qui ont déjà une prédisposition génétique.

Cette étude a retenu l'attention de la communauté scientifique car la mononucléose, et donc l'exposition à l'EBV, est très fréquente : on estime que 90% des personnes l'ont déjà contractée avant l'âge de 20 ans.

Une fois que le virus est introduit dans le corps, ce dernier introduit son génome dans les lymphocytes B, qui sont chargés de répliquer les protéines virales au lieu du virus. A chaque division des cellules B, il y aura une multiplication parallèle des protéines du virus.

Les sept maladies auto-immunes semblent commencer lorsque les cellules B, infectées par le virus EBV, reconnaissent certains tissus de l'organisme comme étrangers : ce qui joue un rôle fondamental, c'est l'étroite collaboration entre les facteurs environnementaux et génétiques.

Par conséquent, l'EBV semble être le déclencheur de certaines maladies qui, autrement, n'auraient probablement jamais commencé.

Les implications de cette étude sont très importantes : à l'avenir, les traitements et les thérapies de prévention pourraient être plus efficaces que ceux qui sont actuellement disponibles.

Sources:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci