Un Français survit à 18 heures d'arrêt cardiaque : les médecins expliquent le "miracle". - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un Français survit à 18 heures d'arrêt…
8 signaux que votre corps vous envoie lorsque vous consommez trop de sucre Trouvés dans le Monastère de Sainte-Catherine des parchemins effacés et réécrits dont on ne connaît pas la langue

Un Français survit à 18 heures d'arrêt cardiaque : les médecins expliquent le "miracle".

1.355
Advertisement

L'arrêt cardiaque est l'une des causes les plus naturelles de décès : simplement, le cœur s'arrête et, sans pulsation, n'alimente pas le flux sanguin vers les organes vitaux. Les causes qui mènent à l'arrêt cardiaque sont variées, de la malformation génétique à l'embolie et bien d'autres causes encore. Dans ces cas, le facteur temps est fondamental, car les chances de survie diminuent d'environ 10% à chaque minute qui passe sans intervention. Les médecins du monde entier ont cependant dû prendre note d'un événement absolument unique et donc exceptionnel. Le voici.

En France, un homme a survécu à un arrêt cardiaque de 18 heures.

Les statistiques montrent que les chances de survivre à un arrêt cardiaque se réduisent à à 1-10% si l'intervention médicale prend jusqu'à 10 minutes. La situation de l'homme de 53 ans en question, dont l'identité est inconnue, était donc sans espoir : les médecins, appelés à expliquer un événement que beaucoup ont déjà appelé un miracle, affirment qu'il est encore vivant car l'arrêt cardiaque s'est passé en plein air. L'homme était allé rendre visite à son frère et, sur le chemin du retour, il a été pris par cette attaque. Les membres de la famille ont signalé leur disparition et ont trouvé leur proche sur la rive d'une rivière.

Grâce aussi au froid, qui a en quelque sorte hiberné le corps de l'homme, minimisant les besoins des organes vitaux. L'hypothermie a donc protégé l'organisme, même pendant que les opérateurs faisaient le massage cardiaque.

Aujourd'hui, l'homme, originaire de Montpellier, est toujours connecté à des machines qui l'aident à respirer, mais il peut déjà marcher et retrouvera bientôt toutes ses fonctions. Un événement extraordinaire qu'aucun médecin n'avait jamais eu la chance de vivre. Même en médecine, heureusement, on peut parler d'"exception qui confirme la règle" !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci