Des souris "transpirent" de la graisse de la peau et des scientifiques découvrent par hasard une thérapie pour la perte de poids - Curioctopus.fr
x
Des souris "transpirent" de la graisse…
Ce monument, l'un des plus grands du monde, est en construction depuis plus de 70 ans

Des souris "transpirent" de la graisse de la peau et des scientifiques découvrent par hasard une thérapie pour la perte de poids

11 Août 2021 • Par Baptiste
2.169
Advertisement

Imaginez que vous puissiez perdre de la graisse corporelle sans faire de régime ou d'exercice particulier - cela semble impossible, n'est-ce pas ? Même les scientifiques ont été surpris par ce qu'ils ont découvert par pur hasard : des chercheurs de l'université de Pennsylvanie, qui cherchaient un remède au diabète de type 2, sont tombés sur un potentiel traitement révolutionnaire pour la perte de poids. Alors qu'on pensait auparavant que pour perdre du poids, il fallait être en déficit calorique, les scientifiques ont découvert qu'il existait peut-être une autre méthode.

via: sciencemag

Des scientifiques appliquaient un traitement à un groupe de souris de laboratoire dans l'espoir de trouver un moyen de combattre le diabète de type 2, mais l'expérience a pris une tournure inattendue et incroyable : les souris ont commencé à transpirer de la graisse par la peau. Les chercheurs ont commencé à voir "une substance gluante" jaillir de la peau des souris. "Ils brillaient dans la lumière", a même déclaré l'auteur principal de la recherche. Les souris qui avaient reçu le traitement étaient plus minces et brillaient, et personne n'a pu comprendre pourquoi ni quelle était la substance qui les entourait.

Lorsque les chercheurs l'ont analysé, ils ont découvert qu'il s'agissait en fait de sébum : le traitement destiné à soigner le diabète de type 2 avait créé une autre réaction : il a fait en sorte que les souris se mettent à transpirer la graisse de leur peau, maigrissant rapidement et sans "sacrifice". Le traitement en question est basé sur la lymphopoïétine stromale thymique (TSLP), une petite protéine qui active les cellules immunitaires contrôlant l'inflammation. Les chercheurs ont ensuite emballé le TSLP avec un vecteur adénovirus et l'ont injecté à des souris. Ce traitement les a amenés à perdre rapidement du poids en sécrétant du sébum. Le sébum est une substance huileuse produite par les glandes de la peau et contient de nombreux lipides. Au cours de l'étude, les souris ont perdu la moitié de la totalité de leur tissu adipeux, y compris la graisse viscérale, qui est la plus difficile à éliminer et la plus dangereuse.

Pouvez-vous imaginer les implications et la portée de cette étude ? Alors que de nombreuses personnes luttent constamment pour perdre du poids, une thérapie TSLP pourrait être la solution. Les scientifiques travaillent actuellement à la mise en œuvre de cette recherche et on ne sait pas si la méthode pourrait être généralisée à l'avenir. Ce qui est certain, en revanche, c'est qu'elle doit être étudiée chez l'homme. L'espoir des chercheurs est de traduire la découverte faite par hasard chez la souris en une thérapie efficace pour l'homme.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci