10 "mauvaises" habitudes qui cachent des bienfaits insoupçonnés pour la santé - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
10 "mauvaises" habitudes qui cachent…
Il y a une raison très sérieuse pour laquelle vous ne devriez pas laisser votre chien vous lécher le visage Le vaccin contre le cancer qui a guéri 97 % des souris sera testé sur l'homme d'ici la fin de l'année

10 "mauvaises" habitudes qui cachent des bienfaits insoupçonnés pour la santé

2.196
Advertisement

Un mode de vie fait d'habitudes malsaines ne doit jamais être loué mais il est aussi vrai qu'éliminer tout ce qui peut se révéler malsains dans notre existence est très difficile.
Il s'avère même que certaines des mauvaises habitudes peuvent même être des symptômes d'intelligence, de santé et de santé mentale.
Vous trouverez ici une liste de dix habitudes considérées comme nuisibles et qui, contrairement à ce qui est dit, peuvent s'avérer bénéfiques!

10 habitudes considérées comme nuisibles qui ont AUSSI un aspect positif

image: Pixabay.com

Procrastiner. Le professeur Adam Grant, de la prestigieuse école de commerce de Wharton, attire l'attention sur le fait que parfois reporter quelque chose n'est pas seulement un signe de paresse, mais aussi de réflexion et de capacité à faire les choses au bon moment.

Se ronger les ongles. Avec la succion des doigts, cela semble être une habitude qui, à long terme, rend les personnes moins exposées au développement d'allergies. C'est du moins ce que suggère une étude qui a suivi 1000 personnes pendant près de trente ans de leur vie.

Etre un retardataire chronique. Comme le souligne l'écrivaine Diane DeLonzor, qui a écrit un livre très apprécié sur ce sujet, "Ces personnes croient vraiment qu'en une heure il est possible de faire du jogging, d'aller au pressing, puis au supermarché et d'amener les enfants à l'école. Bref, ils ont le talent admirable d'être optimistes : ils espèrent le meilleur et attendent le meilleur de la vie".

Sources:

image: Wikimedia Commons

Mâcher le chewing-gum. Ce n'est pas bon parce qu'il stimule la digestion au mauvais moment, mais plusieurs études sur le chewing-gum suggèrent qu'il nous aide à nous détendre et en même temps à être plus vigilants, ce qui améliore notre humeur, diminue les niveaux d'hormone du stress dans le sang (cortisol) et enfin il semble que ceux qui ont cette habitude obtiennent de meilleurs résultats aux tests d'intelligence...

Se plaindre. Nous ne parlons pas de ceux qui ne sont jamais contents de rien et qui ne manquent pas de le signifier aux autres, mais de ceux qui le font en choisissant soigneusement le moment, les mots et les personnes avec qui le faire. Non seulement ils changent les choses qu'ils croient être mauvaises, mais ils résultent être plus heureux que la moyenne.

Avoir un bureau en désordre. Être entouré par le désordre sur le lieu de travail nous pousserait à chercher de l'ordre ailleurs, par exemple dans le travail lui-même ! Selon les études, ceux qui ne se soucient pas d'avoir un bureau parfait peuvent s'investir davantage à obtenir des résultats utiles à des fins professionnelles.

Ne pas réussir à ne pas bouger. Il serait mieux d'éviter cela lors de réunions importantes, mais le besoin de bouger vos jambes, vos doigts et d'autres mouvements typiques du travail sédentaire pourrait faire du bien à votre santé. Une étude de médecine préventive a révélé que les personnes ayant cette habitude ont un risque plus faible de mortalité en général.

Sources:

Advertisement
image: Pixabay.com

Parler des autres. Nous ne vous invitons pas à vous parler mal des autres, mais à découvrir que le fait de parler des autres pour aider  d'une manière ou d'une autre quelqu'un nous fait nous sentir mieux. Par exemple, intervenir pour défendre quelqu'un quand la vérité n'est pas dite, a le pouvoir de nous calmer et de régulariser le rythme cardiaque.

Avoir la tête dans les nuages. Si c'est une de vos constantes, alors ce n'est pas du tout bénéfique, mais quand vous vous donnez quelques minutes pour laisser vagabonder votre esprit, il arrive que lorsque vous vous concentrez à nouveau sur votre travail, vous avez de grandes chances de mieux réussir et même de trouver des solutions que vous n'aviez pas trouvées auparavant.

Utiliser beaucoup d'interjections. L'utilisation de ces mots de remplissage (uhm, euh, mmm, etc.) peut sans doute vous faire passer pour un mauvais orateur, mais ce serait en fait un moyen de faciliter la compréhension de l'auditeur et de l'aider à se souvenir du contenu du discours.
Une étude a également trouvé un lien entre ceux qui utilisent souvent ces mots et une dévotion et un stacanovisme particulièrement développés.

Sources:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci