Voici les 11 villes qui risquent le plus de manquer d'eau dans les années à venir - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Voici les 11 villes qui risquent le…
7 habitudes qui aident à combattre l'apparition des varices 23 chiens qui gagneront votre cœur sans trop se forcer

Voici les 11 villes qui risquent le plus de manquer d'eau dans les années à venir

3.658
Advertisement

Saviez-vous que Cape Town, capitale de l'Afrique du Sud, est en tête du classement peu enviable des villes les plus exposées à l'urgence hydrique? C'est la première ville moderne à faire face à une véritable menace hydrique, du fait de la rareté des précipitations qui, depuis trois ans, n'ont pas permis de rétablir les réserves en eau pour la population.

Selon les experts, ce qui arrive à Cape Town n'est que le cas le plus extrême d'un problème généralisé qui touchera bientôt d'autres villes développées.

Bien que l'eau couvre 70% de notre planète, 3% seulement est potable et donc utile à l'homme. Déjà en 2014, une enquête menée auprès des plus grandes villes du monde estimait qu'une sur quatre souffrait de pénurie d'eau.

Voici les 11 villes qui risquent le plus de manquer d'eau dans les années à venir.

via: BBC

1. Sao Paolo, Brésil

image: pixabay.com

En 2015, la capitale financière du Brésil a traversé une période de crise de l'eau: les réserves sont tombées en dessous de 4% de la capacité totale et la police a dû escorter pendant 20 jours les camions ravitailleurs qui étaient pris d'assaut par la population. Le gouvernement brésilien a été critiqué par la communauté internationale pour ne pas avoir mis en œuvre, depuis cet événement, un plan d'économies et d'investissement pour les infrastructures hydriques. Depuis de nombreuses années, la ville vit dans une situation d'urgence. 

2. Bangalore, Karnataka, Inde

Bangalore, capitale de l'état indien du Karnataka, est rapidement devenue le centre technologique de tout le pays, des centres habités modernes sont sortis de terre et ont augmenté la quantité d'eau nécessaire pour répondre aux besoins de la population. Les responsables gouvernementaux n'ont pas été totalement préparés à organiser un plan efficace de distribution de l'eau. De plus, Bangalore, comme beaucoup d'autres villes indiennes, est confrontée à un autre problème majeur, la pollution: de nombreux bassins hydrographiques sont pollués et ne peuvent être utilisés que dans l'agriculture et l'industrie. 

Advertisement

3. Pékin, Chine

image: pixabay.com

La Chine compte 20% de la population mondiale, mais seulement 7% de la quantité totale d'eau potable. On dit qu'un pays est en situation d'urgence quand chaque habitant reçoit moins de 1000 mètres cubes d'eau par an: en 2014, les habitants de Pékin avaient à disposition 145 mètres cubes d'eau. A Pékin aussi, il y a de nombreux bassins versants pollués qui réduisent encore plus la quantité d'eau disponible. 

4. Le Caire, Égypte

Il est incroyable de penser que l'endroit même où, il y a des siècles, l'un des premiers peuplements humains est né grâce à la présence de l'eau, se trouve aujourd'hui en situation d'urgence. Le Nil est toujours la principale ressource en eau de l'Egypte, mais c'est aussi le principal point de rejet des déchets agricoles et résidentiels. Le nombre de décès dus à la pollution de l'eau reste élevé et la communauté internationale estime que 2025 sera une année critique pour l'approvisionnement en eau de la capitale. 

5. Jakarta, Indonésie

A Jakarta, en Indonésie, les problèmes liés à l'urgence de l'eau semblent sans fin. Tout d'abord, comme beaucoup de villes côtières, Jakarta est menacée par l'élévation du niveau de la mer, favorisée par l'action de l'homme: le creusement illégal de puits est largement répandu (plus de la moitié de la population!) ce qui vide littéralement les aquifères souterrains. Par conséquent, Jakarta se trouve maintenant sous le niveau de la mer à cause d'un phénomène d'affaissement du sol et une invasion des puits par l'eau de mer. Enfin, le bétonnage de la ville rend extrêmement dangereuses les pluies torrentielles qui s'abattent occasionnellement, lesquelles finissent par inonder les centres habités sans pouvoir être absorbées par le sol.

Advertisement

6. Moscou, Russie

image: pixabay.com

La Russie moderne continue de payer les dommages environnementaux causés par l'activité industrielle à l'époque soviétique. La pollution est un problème qu'il ne faut pas sous-estimer pour la Russie, qui dépend largement des eaux de surface. 

7. Istanbul, Turchia

Le début de la crise de l'eau a eu lieu en 2014 pour la ville d'Istanbul: depuis lors, les réserves d'eau ne se sont jamais rétablies et les experts prédisent que la situation deviendra insoutenable en 2030. 

Advertisement

8. Mexico city, Mexique

Le manque d'eau n'est pas un thème nouveau pour les habitants de la capitale mexicaine: pratiquement tous les jours, la population vit la fermeture de l'approvisionnement en eau, pendant quelques heures ou presque toute la journée.

La capitale importe plus de 40 % des ressources en eau de sources éloignées, mais le principal problème est qu'il n'existe pas de système de recyclage de l'eau.

9. Londres, Royaume-Uni

Quand on parle d'urgence hydrique, il est difficile de penser à Londres, une ville notoirement pluvieuse... Pourtant, si on compare les millimètres de pluie qui tombent chaque année à Londres avec ceux des autres villes, il s'avère que la vérité est tout autre. A Londres, il pleut beaucoup moins que dans d'autres endroits, un problème qui place la ville sur la liste des villes à risque. Il faut aussi souligner que Londres prélève de la Tamise et de la Lea plus de 80% de la quantité totale d'eau.

 

Advertisement

10. Tokyo, Japon

image: pixabay.com

Les raisons pour lesquelles Tokyo est parmi les villes les plus susceptibles de rester à sec sont la pollution des bassins versants et la densité de la population. Ici, les pluies se concentrent en quelques mois par an, il faut donc veiller à stocker l'eau tombée pour l'utiliser dans les mois les plus secs: il faut admettre que Tokyo a beaucoup investi dans la modernisation des systèmes d'égouts et de distribution de l'eau, ce qui lui permet de maîtriser l''urgence de l'eau.

11. Miami, Floride, Californie

Miami est l'une des cinq villes les plus pluvieuses des États-Unis (eh oui!): la raison pour laquelle elle est en situation d'urgence hydrique remonte au début du XXe siècle. C'est au cours de cette période que le projet d'assèchement des marais a eu un résultat inattendu: les eaux salées de l'océan Atlantique ont contaminé le principal réservoir d'eau douce de la ville. Bien que le problème ait été identifié dans les années 1930, l'eau de l'océan continue de s'écouler dans le réservoir en raison de l'élévation du niveau de la mer.

"L'eau est la matière de la vie. Elle est matrice, mère et instrument. Il n'existe pas de vie sans eau."

image: jpl.nasa.gov
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci