Le premier amour ne s'oublie jamais? Bien sûr... car c'est un traumatisme! - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le premier amour ne s'oublie jamais?…
Vous ne supportez pas la chaleur? Ces 10 inventions sont faites pour vous! 12 plantes qui survivent même dans le coin le plus sombre de votre maison

Le premier amour ne s'oublie jamais? Bien sûr... car c'est un traumatisme!

1.551
Advertisement

Le premier amour ne s'oublie pas dit-on... mais c'est surtout parce qu'il active des circuits neuronaux dans les zones qui concernent l'anxiété et la peur et cette situation génère en nous une sorte de traumatisme. La chose intéressante est que ce phénomène concerne chaque culture, qu'elle soit américaine, européenne ou même asiatique (dans la culture chinoise, la plupart des mariages sont arrangés et on a une vision particulière de l'amour). Ces données proviennent d'une étude de l'Université de Stony Brook de New York.

Coordonné par le professeur Art Aron, l'étude avait comme objectif de démontrer que le premier amour provoque dans le cerveau de réactions chimiques différentes que celles qui se produisent dans les réaltions ultérieures. La recherche a duré trois ans et a enquêté sur le phénomène aux États-Unis, aux Royaume-Uni et en Chine, démontrant ainsi comment, dans les trois cultures, ce phénomène se manifeste de la même manière. L'étude a démontré que repenser à différentes relations active différentes zones cérébrales.

Alors que les participants de l'expérience regardaient la photo de leur premier amour, des zones neuronales chargées de réguler les mécanismes de dépendance s'activait. Cependant, le professeur Aron explique qu'il faut faire une distinction entre l'amour passionné et romantique.

En observant la photo d'un partenaire aimé "romantiquement", dans le cerveau sont activées les zones qui régulent les mécanismes de motivation. Dans le cas d'une personne aimée avec passion, sont activées des zones concernant la tension et la peur car l'amour passionné provoque des sentiments d'incertitude et d'anxiété.

Mais pourquoi les amours passionnés et romantiques sont-ils différents?

Un amour du premier type implique des parties du cerveau qui accomplissent des fonctions particulières. Lors de la première expérience, les zones mésencéphalques et les zones grises periaqueductal sont activées. En outre, l'amygdale provoque une sorte de tempête biochimique qui va influencer nos viscères. D'où les fameux papillons à l'estomac.

Après cette phase, si elle dure, le sentiment passionné se transforme en quelque chose de plus romantique, ce qui correspond à la deuxième phase.

Mais ne pensez pas qu'une fois avoir passé le premier amour, vous serez «en sécurité». Selon certains psychiatres, en effet, il est possible de le ressentir au moins trois ou quatre fois dans la vie.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci