Subir une intervention pour être plus grand: en Inde, une intervention chirurgicale absurde fait fureur auprès des jeunes - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Subir une intervention pour être plus…
Légende urbaine : les objets rouillés provoquent-ils vraiment le tétanos ? 4 anciens secrets de la tradition japonaise pour rester mince et en bonne santé

Subir une intervention pour être plus grand: en Inde, une intervention chirurgicale absurde fait fureur auprès des jeunes

2.854
Advertisement

La chirurgie esthétique permet aujourd'hui de supprimer presque toutes les imperfections et obtenir l’apparence souhaitée. La majorité des opérations esthétiques sont effectuées sans grosses difficultés. Mais il existe d'autres interventions dont les risques sont très élevés : en dépit de cela, certaines personnes acceptent de le faire, juste pour répondre aux normes de la beauté imposée par la société.

C'est exactement ce qui se passe en Inde : des jeunes subissent une opération douloureuse, risquant de rester paralysés, juste pour être plus grands, comme l'exige la mode actuelle.

Beaucoup de jeunes sont prêts à tout pour correspondre aux canons de la beauté, véhiculés notamment sur le web.

Il y a eu le défi de faire entrer ses hanches à l’intérieur des bords d'une feuille A4, ou d’avoir le genou plus petit que la largeur d’un iPhone.

Des modes irrationnelles qui malheureusement ont du succès, qui influent négativement sur la confiance en soi et déforment parfois le corps.

En Inde, être grand est à la mode : être petit est considéré comme un handicap et influe même sur les possibilités de trouver un emploi ou un mari. C’est pourquoi beaucoup de jeunes sont prêts à payer un médecin pour subir une intervention importante.

Le principal problème est qu’en Inde il n'y a pas de médecins spécialisés dans l’exécution d’une telle opération.

L’opération a un coût relativement faible, elle est entièrement accessible à un jeune, car elle est proposée par des "médecins" qui utilisent les patients comme des cobayes. Les risques sont innombrables : en plus de la douleur persistante, on peut se retrouver avec les jambes déformées, développer des infections et voire même être paralysé.

 

Advertisement

Ça s’appelle la technique Ilizarov : l’os de la jambe est cassé et les deux extrémités sont éloignées pour favoriser la recroissance osseuse.

Le médecin polonais qui l'a expérimentée en premier lieu en 1950 n'avait pas à l'esprit un but esthétique  : l’opération servait à guérir les personnes nées avec des malformations ou ayant subi de graves dommages causés par des accidents.

La jambe est verrouillée par une structure externe en fer qui guide la recroissance osseuse.

Certains témoins affirment avoir gagné ainsi jusqu'à 8 cm avec cette opération.

La tendance est en pleine expansion en Inde, mais divers médecins indiens affirment que même les occidentaux se rendent dans leur pays pour faire cette opération à petit prix.

Il y a de quoi rester perplexe devant cette tendance qui n'a vraiment rien de rationnel. Le risque en vaut-il la chandelle? NON!

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci