Voici le contrôle absurde auquel les mineurs de diamants devaient se soumettre TOUS LES JOURS - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Voici le contrôle absurde auquel les…
Un agneau prématuré a survécu dans un utérus artificiel: dans 3 ans, il existera aussi celui pour les fœtus humains La pierre la plus précieuse est aussi la plus extravagante: laissez-vous transporter par ses couleurs psychédéliques

Voici le contrôle absurde auquel les mineurs de diamants devaient se soumettre TOUS LES JOURS

3.167
Advertisement

La science est faire d'erreurs, de démentis et de progrès. Tout au long de l'histoire, de nombreuses personnes ont fait les frais d'une nouvelle technologie et d'un nouveau médicament considérés comme sans danger: l'administration du thalidomide aux femmes enceintes qui a été responsable de milliers de fœtus déformés, ou encore la brillant physicienne Marie Curie, morte suite à l'exposition prolongée à des matières radioactives pour ses expériences.

Dans cet article, nous allons mettre en lumière une autre pratique absurde que subissaient les mineurs de diamants, quand on ignorait encore les effets des rayons X sur le corps humain...

Avant de quitter les mines, les mineurs étaient tenus de se soumettre à un examen pour vérifier l'éventuel vol de diamants.

image: imgur.com/

Les vols de pierres précieuses étaient monnaie courante dans les mines: les travailleurs les cachaient partout, même dans les endroits les plus inattendus. Certains mineurs les introduisaient dans l'anus, d'autres dans les fesses, dans les chaussettes, les cheveux et la bouche. Certains mineurs se sont même incisés les jambes pour cacher des pierres précieuses dans les plaies.

Pour remédier à cela, les mines ont fait appel à des médecins radiologues pour vérifier le corps des employés avec un fluoroscope, un dispositif est analogue à un appareil à rayons X. Toutefois, les mesures de sécurité prises contre les radiations étaient minimes, car à l'époque (la photo date de 1954) les dangers des rayons X n'étaient pas connus. D'ailleurs, même le médecin était soumis à une quantité importante de rayonnement.

Les travailleurs des mines étaient ainsi soumis quotidiennement à un tel examen: et si un employé était soupçonné de vol, l'examen pouvait durer jusqu'à 75 minutes d'exposition aux rayonnements.

Ce n'est pas tout: l'une des plus grandes entreprises qui s'occupe de la recherche et de la commercialisation des diamants, soumet encore ses employés à des analyses par rayons X. Évidemment, la technique est différente et l'entreprise tient à rassurer les esprits concernant la sécurité des examens: le rayonnement auquel ils sont soumis s'élève à 0,006 millisieverts, bien loin des 20 millisieverts tolérés pour les personnes travaillant dans des environnements radioactifs. Cependant, la pratique reste encore plus que controversée...

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci