La dernière femelle "connue" de cette espèce très rare de tortue est morte : le risque d'extinction est très élevé - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La dernière femelle "connue" de cette…
Avoir un chat à la maison est bon pour le cœur et l'esprit : voici 5 raisons d'en adopter un Cette entreprise transforme les cendres d'animaux de compagnie en de belles amulettes à garder pour toujours

La dernière femelle "connue" de cette espèce très rare de tortue est morte : le risque d'extinction est très élevé

1.174
Advertisement

Elle peut peser jusqu'à 130 kilos et vivre plus de cent ans. C'est l'énorme tortue à carapace molle de Swinhoe, également connue sous le nom scientifique de Rafetus swinhoei.

Un animal fascinant et très rare, très répandu entre la Chine et le Vietnam, qui, contrairement à d'autres espèces de tortues, se caractérise par un dos non dur, recouvert de peau coriace.

Pour ce reptile, le risque d'extinction est très élevé, à tel point qu'il est classé comme "critique".

Malheureusement, depuis le 15 avril 2019, la situation s'est encore aggravée, le dernier spécimen femelle connu, vivant au zoo de Suzhou en Chine, ayant disparu.

L'animal avait environ 90 ans, et pendant presque une journée entière, les responsables de la structure où elle était hébergée ont essayé de le faire revivre, sans succès. Les médias locaux ont rapporté que la mort de la tortue géante pourrait être survenue après une procédure d'insémination artificielle effectuée par des vétérinaires (la quatrième tentative infructueuse depuis 2008).

Cependant, selon les médecins, l'animal était en bonne santé et l'intervention ne semblait pas avoir posé de problèmes. Les causes des décès sont donc toujours à l'étude.

Après la mort de la tortue femelle au zoo de Suzhou, il ne reste plus que trois spécimens de la tortue géante à carapace molle de Swinhoe dans le monde à ce jour. Elles vivent librement au Vietnam, mais leur genre n'est pas connu.

Pour cette raison, les espoirs de survie de l'espèce ne tiennent qu'à un fil. De nombreux efforts sont faits pour la préserver.

Du tissu ovarien a été prélevé de la tortue morte pour le garder dans de l'azote liquide. Mais Wildlife Conservation Society a averti qu'un travail conjoint entre les gouvernements de la Chine et du Vietnam est nécessaire pour le salut de l'énorme reptile.

Advertisement

Le risque très élevé d'extinction de la tortue à carapace molle du Yangzi a été fondamentalement déterminé par les activités humaines.

En effet, son habitat a été mis à l'épreuve par la destruction et la dévastation. L'animal a donc souvent fait l'objet de chasse et de braconnage illégaux et est considéré comme un véritable "trophée" à exposer en cas de capture. Comme si cela ne suffisait pas, des os et des parties de son squelette ont souvent été utilisés en médecine.

Tags: AnimauxTortues
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci