Grimace et positions absurdes : le 19e siècle n’a jamais été aussi amusant... et photogénique ! - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Grimace et positions absurdes : le 19e…
Il commencer à frapper un rocher avec la hache : l'oeuvre finale est un chef-d'œuvre de douceur Chefs-d'œuvre de la chance: 34 photos prises juste au bon moment

Grimace et positions absurdes : le 19e siècle n’a jamais été aussi amusant... et photogénique !

Par Baptiste
7.519
Advertisement

Rien que le week-end dernier, on a dû se prendre en photo au moins dix fois, où l'on a pris des visages différents dans chacune d'elles.

Dans l’Angleterre victorienne (1837-1901), prendre une photo n’était pas seulement un privilège pour peu de personnes, mais c'était considérée comme la seule façon d’être identifiable et... être rappelé. Alors faire un sourire, ce n'est pas pensable ! C'est pourquoi ces photos prises à cette époque représentent des personnes dans des poses très structurées et sérieuses.

Pourtant, quelqu'un a réussi à réunir les rares preuves que nos ancêtres du XIXe siècle n’étaient pas aussi sérieux et rigides qu'ils voulaient bien le faire croire!

1. Prendre une photo prenait du temps et pas tout le monde réussissait à rester sérieux pendant longtemps.

2. Une autre façon de servir le thé...

Advertisement

3. Auriez-vous pensé à autant d'extravagance dans une danse du 19e siècle?

4. à l’époque victorienne même le bonhomme de neige devait maintenir un certain niveau de dignité.

5. Envie d'éternuer ou envie de grimace? :-D

Advertisement

6. Trois étudiants de Yale... déguisés en femme !

7. Une pose drôle pour cette photo.

Advertisement

8. Même le Tsar Nicolas II posait pour faire le malin.

9. La version victorienne de ce qu'aujourd'hui nous appelons « duckface ».

Advertisement

10. "Moi sérieuse?"

12. Rare moment d'effusion capturé en photos (1879).

13. Photo avec saut, sans jambes!

14. Photo de groupe en vacances.

15. Richard von Krafft-Ebing, le premier psychiatre à s'intéresser aux comportements sexuels.

Alors, vous vous attendiez à autant de frivolité au XIXe siècle?!

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci