Le vrai Mowgli : l'histoire du garçon que l'on a découvert dans la jungle et qui vivait comme les loups - Curioctopus.fr
x
Le vrai Mowgli : l'histoire du garçon…
Des vases datés de 2 800 ans remplis de bijoux et d'outils découverts en France : ils sont intacts

Le vrai Mowgli : l'histoire du garçon que l'on a découvert dans la jungle et qui vivait comme les loups

17 Septembre 2021 • Par Laura
7.472
Advertisement

Le Livre de la jungle est l'un des romans qui ont marqué de nombreux enfants, fascinés par Mowgli et ses aventures. Au cours de l'histoire, on a souvent retrouvé des enfants - très souvent des Indiens - élevés à l'état sauvage par des animaux, sous la protection de loups, de chiens, de panthères ou de singes. Dina Sanichar, appelé "le garçon loup indien", est l'un d'eux : on l'appelle "le vrai Mowgli".

Dina vécut au 19ème siècle et fut élevé par des loups. Certains pensent que le célèbre roman écrit par Rudyard Kipling aurait été inspiré par cette histoire, malgré les différences considérables et bien que l'écrivain n'ait jamais expliqué d'où lui soit venue l'idée d'un personnage comme Mowgli. C'est en 1872 qu'un groupe de chasseurs de l'Uttar Pradesh a rencontré un garçon marchant "à quatre pattes" et suivant une meute de loups. Cette scène a immédiatement frappé les chasseurs : il était à la fois inquiétant et fascinant qu'un enfant puisse imiter le comportement d'un animal et, surtout, être à l'aise au contact des loups. Dina et les loups se sont réfugiés dans une grotte à la vue des chasseurs. Les chasseurs ont essayé de les faire sortir en mettant le feu à la grotte et, lorsque Dina est sorti, ils ont emmené le petit garçon dans un orphelinat. C'est là qu'on lui a donné le nom de Sanichar, qui signifie "samedi".

À l'époque, on pensait que l'enfant n'avait que six ans et il était dans un état préoccupant : il ne savait ni parler, ni lire, ni écrire, mais montrait qu'il pouvait réfléchir et se montrer intelligent. Il ne mangeait pas les aliments cuits qu'on lui proposait et, pour communiquer, Dina émettait les sons qu'il avait entendus chez ses amis les animaux. Après 10 ans passés au contact étroit des humains, Dina ne faisait pas beaucoup de progrès : il était constamment anxieux et désorienté. Ces premières années dans la jungle et ses habitudes invétérées lui donnaient l'impression de ne pas être à sa place : sur le plan psychologique et évolutif, Dina était probablement destiné à vivre dans la nature avec des animaux, en les imitant. Dina a perdu la vie à l'âge de 29 ans en 1895, des suites d'une grave maladie. 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci