En 1924, une équipe de tournage a laissé 14 bisons sur une île : aujourd'hui, ils constituent une véritable colonie - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
En 1924, une équipe de tournage a laissé…
Vivre dans une pièce de 4 m² en Corée du Sud : les témoignages à travers l'œuvre de ce photographe 13 photos

En 1924, une équipe de tournage a laissé 14 bisons sur une île : aujourd'hui, ils constituent une véritable colonie

Par Baptiste
31.406
Advertisement

Il y a des scénarios et des animaux qui, à première vue, nous reconnectent immédiatement à des lieux et à des environnements spécifiques, comme s'ils faisaient partie intégrante du paysage. Pensez, par exemple, au bison : tout le monde peut l'imaginer en train de paître dans les prairies d'Amérique du Nord, ou dans les forêts du Canada ou de l'Alaska.

Mais personne ne s'attend à trouver des bisons... sur une île de Californie, non loin de la côte mexicaine. Pourtant, ces mammifères, sur l'île de Santa Catalina, à moins de 40 kilomètres dans la mer en face de Los Angeles, sont là, et leur histoire est aussi curieuse qu'unique.

C'était en 1924, dans les années où les films muets étaient encore projetés dans les salles de cinéma et où ils allaient bientôt céder la place aux films sonores. Parmi les nombreuses sociétés émergentes, il y avait aussi Lasky qui, pour réaliser un film dont les traces sont encore floues aujourd'hui, a décidé de transférer 14 bisons sur l'île californienne.

Une fois le tournage terminé, lorsqu'il a été temps pour l'équipe et les acteurs de rentrer chez eux, il est apparu clairement que les coûts de déplacement des énormes mammifères (qui peuvent peser jusqu'à 900 kg) vers le continent étaient trop élevés pour être soutenus, il a donc été décidé de les laisser sur l'île. Et c'est là qu'ils se trouvent encore aujourd'hui, après s'être installés et reproduits dans un habitat tout à fait inhabituel pour eux.

Les individus de ces animaux (véritables symboles des États-Unis d'Amérique) ont continué à se multiplier jusqu'à ce que, dans les années 1960, la "communauté insulaire" de bisons n'atteigne des chiffres inquiétants pour l'équilibre naturel et la biodiversité de l'île, ce qui a nécessité des mesures de contrôle des naissances et le déplacement de plusieurs animaux vers le continent.

Advertisement

Les bisons de Santa Catalina sont donc aujourd'hui une véritable attraction de l'île, tant pour leurs origines "hollywoodiennes" que pour la singularité de retrouver ces animaux dans ce contexte. Grâce au contrôle des naissances, adopté jusqu'en 2015, leur reproduction est sous contrôle. Quiconque se trouve en Californie n'a donc pas besoin d'aller jusqu'aux prairies infinies du Montana ou du Wyoming pour en voir : il suffit de faire un voyage à Santa Catalina pour rencontrer ces animaux dans toute leur singularité !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci