Il se rend au pub alors qu'il est en congé maladie et est licencié : le juge lui donne raison et condamne l'entreprise - Curioctopus.fr
x
Il se rend au pub alors qu'il est en…
Il paie la pension alimentaire en déversant 80 000 pièces d'un centime dans le jardin Un constructeur démolit une maison de 500 000 £ pendant que son propriétaire est en vacances

Il se rend au pub alors qu'il est en congé maladie et est licencié : le juge lui donne raison et condamne l'entreprise

17 Juin 2021 • Par Baptiste
2.289
Advertisement

Lorsque Colin Kane, un Anglais de 66 ans originaire de Newcastle, a été repéré dans un pub en train de boire et de fumer, son entreprise a décidé de le licencier. La raison ? L'homme, ce jour-là, était en congé maladie.

Lorsque ses patrons ont eu connaissance de ce fait, ils ont immédiatement décidé de le mettre à la porte. Un acte qui a toutefois eu des répercussions considérables, puisque l'affaire a fini devant les tribunaux, où le juge a prononcé une sentence à laquelle l'entreprise ne se serait jamais attendue.

via: BBC

Remarqué par un collègue à l'intérieur du club pendant son arrêt maladie, le conducteur de Debmat Surfacing Kane a littéralement perdu son emploi. Il n'a pas fallu longtemps pour que la direction de l'entreprise le sache et envisage une action disciplinaire contre l'employé.

Ainsi, outrés et offensés par ce que l'homme avait fait, ils l'ont convoqué et l'ont interrogé sur ce jour de maladie. Kane a déclaré qu'il était resté au lit toute la journée, qu'il était inapte au travail et qu'il était sous antibiotiques. C'est à ce moment-là qu'on lui a fait remarquer que ce qu'il affirmait allait totalement à l'encontre de sa présence dans le pub. L'homme s'est défendu et s'est justifié en disant qu'il n'était pas resté longtemps dans le pub et qu'il ne faisait rien de mal.

Mais il n'en est rien : la société décide de poursuivre ses mesures disciplinaires et, accusé d'avoir violé les règles de l'entreprise, Colin Kane est licencié. Néanmoins, il n'a pas lâché prise et a décidé que son cas finirait devant un tribunal. C'est là que tout a changé.

Après avoir fait les vérifications nécessaires et suivi la procédure légale requise, la juge Andrea Pitt a décidé que le licenciement de Kane était injuste et injustifié. "Nulle part les règles de l'entreprise n'interdisent aux travailleurs de socialiser alors qu'ils sont malades, argumente le représentant légal, rien dans la procédure disciplinaire ne peut empêcher un employé d'agir de la sorte."

Advertisement

Défini comme excessif, sans preuve et sans fondement valable, le licenciement de Kane a été condamné par le tribunal, qui a ordonné à la société Debmat Surfacing de procéder à une indemnisation, compte tenu du jugement en faveur de l'employé. On ne sait pas encore combien il recevra d'argent, mais entre-temps, cette histoire a soulevé un large débat, en Grande-Bretagne et au-delà.

Et vous, que pensez-vous de la décision du juge ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci