Une influenceuse américaine qualifie Bali de "paradis LGBT bon marché" : elle est expulsée du pays - Curioctopus.fr
x
Une influenceuse américaine qualifie…
Les policiers saisissent une trottinette et la chargent sur un énorme camion de remorquage : ils sont moqués sur les réseaux sociaux Un artiste de Lyon répare les trottoirs avec de belles mosaïques : ses œuvres nous donnent le sourire

Une influenceuse américaine qualifie Bali de "paradis LGBT bon marché" : elle est expulsée du pays

10 Juin 2021 • Par Baptiste
1.056
Advertisement

À une époque où internet offre de nombreuses possibilités d'emploi, le nombre de personnes pouvant travailler n'importe où a considérablement augmenté. Ils sont définis comme des "nomades numériques", c'est-à-dire des personnes qui sont constamment en mouvement et qui travaillent grâce au support d'un ordinateur ou d'un smartphone. Les avantages sont considérables : quel bonheur de pouvoir visiter différentes parties du monde ? Kristen Gray est une nomade numérique et une influenceuse de voyage : elle a passé 2020 à Bali et, pendant son séjour sur l'île indonésienne, elle a partagé son expérience sur les réseaux sociaux en donnant des conseils. L'une de ses publications sur Twitter lui a toutefois coûté cher : elle a été expulsée du pays.

via: bbc.com

Kristen, 28 ans, a passé environ un an à Bali avec sa compagne Saundra Alexander, 30 ans. Pourquoi les autorités ont-elles pris une décision aussi radicale ? Kristen encourageait d'autres personnes à s'installer à Bali, car c'est une option abordable et un "paradis pour les LGBT dans lequel on peut mener une vie facile". Elle a affirmé que l'île offrait toutes les commodités et était facilement accessible même pendant la pandémie et particulièrement bon marché. En outre, elle affirmait avoir des liens avec des agents qui proposaient leur aide aux étrangers désireux de s'installer sur l'île.

 

Un post en particulier, devenu viral sur Twitter, a attiré l'attention du gouvernement local : ce dernier affirme que la femme menait des activités commerciales sur l'île sans avoir le bon visa pour le faire. Mais ce n'est pas tout. Le gouvernement a considéré les tweets de Kristen comme une "divulgation d'informations inquiétantes pour le public" : il soupçonne la femme de mener des affaires en vendant des e-books et en réalisant des prestations dans le domaine du tourisme à Bali. 

Advertisement

Pour toutes ces raisons, les deux femmes ont été expulsées et contraintes de prendre un vol retour vers les États-Unis. La femme ne pense pas avoir fait quoi que ce soit de mal et a déclaré aux journalistes qu'elle ne se considérait pas coupable, mais s'est ensuite excusée.

Le comportement de Kristen a suscité un débat houleux : elle a décrit un paradis qui n'existe pas, ou qui cache des ombres. L'homosexualité est légale en Indonésie, à l'exception d'une province, mais ces derniers temps, les personnes LGBT ne sont ni bien vues, ni privilégiées. C'est pourquoi les informations rapportées par Kristen ont pu "déconcerter le public". Bali n'est pas l'endroit décrit par cette femme, qui n'avait manifestement pas conscience des privilèges dont elle bénéficiait en tant que touriste.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci