x
Elle devient un homme après son accouchement…
Sans abri mais avec dignité : un homme considère son espace de vie dans la rue comme un véritable foyer

Elle devient un homme après son accouchement : "Avec les autres, mon fils me défend et à la maison, il m'appelle maman"

26 Mai 2021 • Par Baptiste
1.787
Advertisement

Andrea Giovanni a de nombreuses histoires à raconter : des histoires d'engagement, de sacrifices, de doutes, de peurs, de changements, de luttes avec lui-même et avec les autres. Andrea, comme beaucoup de parents célibataires, est à la fois un père et une mère : il s'occupe seul de son fils, en essayant toujours qu'il ne manque de rien. Mais Andrea a également été une maman d'un point de vue biologique : dans le passé, c'est elle qui a donné naissance à Bryan, un garçon de 11 ans. Ce n'est qu'après avoir accouché qu'elle s'est rendu compte que son identité de genre ne correspondait pas à son sexe biologique, et elle a donc décidé de faire le pas courageux de devenir un homme.

via: business

Andrea Giovanni n'est pas né homme mais dès l'âge de trois ans, il a senti que son corps l'emprisonnait et il a ressenti le désir de changer de sexe. Mais il a attendu : dans le passé, il avait un partenaire avec qui il a eu Bryan à l'âge de 21 ans, le même homme qui, aujourd'hui, ne veut plus rien avoir affaire avec Andrea et son fils. Pourquoi ? Andrea pense que ce n'est pas seulement à cause du ressentiment qu'il éprouve envers lui, mais aussi parce qu'il ne peut pas accepter que la mère de son fils soit devenue un homme.

Lorsque le petit garçon était en CP, la jeune femme de 25 ans a entamé le lent cheminement vers la transition de genre. Et ce n'était pas facile : il fallait lutter contre les préjugés des autres, qui le considéraient souvent comme "un monstre de la nature". C'était également difficile pour Bryan, car ses camarades de classe lui demandaient pourquoi sa mère avait une barbe et le petit garçon ne savait souvent pas quoi répondre.

Advertisement

Mais aujourd'hui, Bryan - malgré son très jeune âge - est solidaire d'Andrea, qui est un peu maman et un peu papa : il gronde les gens lorsqu'ils utilisent le mauvais pronom, s'adresse à lui au masculin lorsqu'ils sont en public, mais à la maison, il lui arrive encore de l'appeler "maman", et Andrea est parfaitement d'accord avec cela. Il est fier de son fils car il est extrêmement sensible et intelligent et l'a toujours soutenu. Andrea ne sait pas ce qu'il ferait s'il ne l'avait pas dans sa vie : c'est aussi grâce à lui qu'aujourd'hui il n'a pas peur d'être qui il est, même si cela signifie affronter des personnes qui ne le comprennent pas.

 

Advertisement
Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci