Un pompier licencié pour avoir insulté un collègue homosexuel reçoit une indemnité de 14 000 euros - Curioctopus.fr
x
Un pompier licencié pour avoir insulté…
Ils prennent un tableau de 440 000 $ pour une œuvre interactive et peignent dessus : arrêtés Quand l'absurde dépasse l'imagination : 19 scènes absurdes qui méritaient d'être immortalisées

Un pompier licencié pour avoir insulté un collègue homosexuel reçoit une indemnité de 14 000 euros

11 Avril 2021 • Par Baptiste
1.248
Advertisement

Les rapport avec les collègues sur le lieu de travail ne sont pas toujours chose aisée, surtout lorsqu'on est en contact, jour après jour et dans le même environnement, avec des personnes avec qui le courant ne passe pas pour diverses raisons. Jonny Metcalfe en sait quelque chose, un pompier britannique de Leeds qui, avec un de ses collègues, a été le sujet d'une affaire qui a fait couler beaucoup d'encre.

Les raisons ? L'orientation sexuelle et la stature de Metcalfe, deux aspects qui ont suscité des surnoms et des commentaires de la part de son collègue Philip Staines, qui a été à la fois puni et indemnisé pour ce qu'il a fait.

"Demi-homme" : c'est ainsi que le pompier Staines se serait adressé à son collègue Metcalfe, à plusieurs reprises et pendant leurs heures de service au North Yorkshire Fire and Rescue Service. La référence, selon les propos du pompier, aurait été à la fois au fait qu'il soit gay, et au fait qu'il ne soit pas très grand.

Les commentaires, les blagues et les injures auraient duré un certain temps, et Staines n'était apparemment pas étranger à ce genre de comportement, ayant déjà reçu un avertissement écrit pour avoir fait des blagues machistes sur une collègue féminine.

N'en pouvant plus, Metcalfe a déposé une plainte officielle auprès de ses employeurs, se disant "offensé et émotionnellement bouleversé" par les propos de son collègue, qui a été licencié. L'affaire s'est terminée au tribunal, où Staines a reconnu avoir tenu ces propos, mais s'est justifié en disant qu'il n'avait pas l'intention de passer pour homophobe ou intolérant. "Ce n'était que des blagues, aurait-il dit, nous riions et plaisantions et ce n'était pas dégradant".

Staines a fait appel de ce licenciement, et les juges du travail ont donné une interprétation assez singulière de la question. Selon les conclusions, il était "raisonnable" que M. Metcalfe ait considéré les commentaires qu'il avait reçus comme étant homophobes, et a donc confirmé la légalité de la révocation du pompier de son poste.

Toutefois, l'incident n'aurait pas été suffisamment grave pour justifier un licenciement sans préavis, et celui-ci n'aurait pas été correct. C'est pourquoi M. Staines s'est vu accorder une compensation pécuniaire pour ne pas avoir reçu le préavis, ainsi que pour les congés non utilisés et un "bonus" de 10 % pour la rupture de contrat par le Fire and Rescue Service. Total ? Environ 14 000 euros.

Ainsi, d'une part, Staines a été licencié pour faute, mais d'autre part, il a également été indemnisé. Comme cela se produit dans des circonstances similaires, l'épisode a eu un grand retentissement et a suscité des controverses sur son issue. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci