Les rires des enfants lorsqu'ils sont chatouillés n'indiquent pas toujours un amusement : une étude l'affirme - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les rires des enfants lorsqu'ils sont…
15 personnes bizarres photographiées dans les transports publics montrent qu'elles se fichent du jugement des autres Son chien perd tellement de poils que la maîtresse décide de les ramasser et d'en revêtir une paire de bottes

Les rires des enfants lorsqu'ils sont chatouillés n'indiquent pas toujours un amusement : une étude l'affirme

Par Baptiste
3.395
Advertisement

Ce ne sont pas seulement les enfants qui en souffrent, mais aussi les adultes. Nous l'avons tous subi et nous l'avons tous fait pour plaisanter : nous parlons des chatouilles. C'est une réaction physiologique, sensorielle et tactile provoquée par le toucher d'une partie du corps qui provoque, chez ceux qui sont chatouillés, des mouvements involontaires et des rires. Mais il y a ceux qui, lorsqu'on les chatouille, ne rient pas mais s'énervent. Une étude révèle pourquoi les chatouilles, en particulier chez les enfants, ne sont pas toujours une bonne chose.

La recherche, menée par l'Université de Californie, s'est concentrée sur la relation entre les chatouilles et les enfants. Elle affirme que le rire que les enfants poussent lorsqu'ils sont chatouillés n'indique pas toujours un plaisir : le rire semble être un réflexe qui n'est pas directement lié à leur humeur. Au contraire, le chatouillement peut être gênant et même douloureux : souvent les enfants disent "arrête !" mais, parce qu'ils rient, on ne les prend pas toujours au sérieux. Lorsque les chatouillements deviennent forts et continus, cela peut être risqué, car cela empêcherait l'enfant de respirer correctement.

 

image: pixabay

Ce qui apparaît sur le visage de l'enfant est probablement une grimace, et non un rire. Selon l'étude, le rire provoqué par les chatouilles peut être un réflexe spasmodique utilisé par le corps pour relâcher la tension. Dans les cas les plus extrêmes, les chatouillements peuvent entraîner une perte de contrôle musculaire, une paralysie temporaire, une perte de conscience, des nausées et une insuffisance respiratoire. Une autre recherche a porté sur la vulnérabilité de qui subit les chatouilles. Ils ont, à ce moment-là, moins de contrôle sur leur corps et leurs réactions, et il y a ceux qui utilisent cette vulnérabilité pour imposer leur domination.

Dans cet article, nous ne voulons pas imposer une interdiction ou susciter la crainte des chatouilles : la pratique peut devenir dangereuse lorsqu'elle est exagérée. Soyons toujours à l'écoute des enfants, car les chatouilles ne sont pas toujours un plaisir.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci