La science l'a prouvé : la fixation des enfants pour les dinosaures est bonne pour leur cerveau - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La science l'a prouvé : la fixation…
14 photos incroyables qui vous révéleront qu'il y a dans le monde des lieux et des phénomènes hors du commun 8 raccourcis clavier qui vous feront ressembler à un vrai expert PC

La science l'a prouvé : la fixation des enfants pour les dinosaures est bonne pour leur cerveau

19.290
Advertisement

Si vous avez des enfants de sexe masculin - mais cela peut aussi arriver avec des enfants de sexe féminin - il est possible qu'à un certain moment de leur enfance ils deviennent très friands des dinosaures : ils peuvent finir par tout savoir sur eux, noms, tailles, nutrition et période historique.

C'est un phénomène récurrent chez les enfants, que les chercheurs ont décidé de regarder à la loupe. Ce qu'ils ont découvert, c'est que les enfants qui montrent une passion débordante pour les dinosaures sont plus intelligents et ont des capacités cognitives plus prononcées.

Les experts de l'enfance font la distinction entre les intérêts de l'enfant et ceux qui ressemblent davantage à des "fixations". Il peut arriver qu'un enfant s'attache tellement à un animal, à un personnage fantastique ou à tout autre objet qu'il y pense constamment. Evidemment, il n'y a rien d'inquiétant à cela : les mêmes experts ont constaté que ces passions intenses produisent des bienfaits dans le développement cognitif de l'enfant.

Le cas spécifique de la passion pour les dinosaures mérite une mention spéciale.

Il y a beaucoup d'enfants qui s'intéressent énormément à ces créatures, presque un enfant sur trois. Le groupe d'âge typique dans lequel cette passion se développe est celui qui va de 2 à 6 ans, et non par hasard la période où l'imagination est la plus vive.

Lorsque les dinosaures sont au centre des intérêts de l'enfant, les chercheurs ont trouvé un seuil d'attention plus élevé, une plus grande capacité de traitement et de concentration de l'information. C'est parce que pour jouer avec les dinosaures, les animaux éteints et donc "fantastique", les enfants ne peuvent pas être passifs, mais participer activement au jeu en construisant un ensemble d'informations que seule une recherche approfondie peut assurer.

Les enfants qui aiment les dinosaures lisent beaucoup à ce sujet, se posent des questions et enquêtent pour enrichir le bagage d'éléments qui leur serviront à jouer. C'est pour ça qu'ils sont plus intelligents que la moyenne.

Advertisement

Que peuvent faire les parents ?

Dans ces cas, il est fortement recommandé de soutenir l'enfant dans son intérêt : vous pouvez organiser une visite à la bibliothèque pour parcourir des livres sur lesquels trouver des informations intéressantes ou l'accompagner à une visite au musée pour découvrir les dinosaures d'un point de vue différent, par exemple "en vrai", avec l'aide de quelques reconstitutions.

Les experts ont également constaté un fait récurrent chez les enfants ayant des "fixations" : l'intérêt diminue de façon spectaculaire avec l'entrée ou la fréquentation de l'école. Il n'y a pas de réponse à ce phénomène, mais on peut penser que c'est peut-être dû au fait que dans les écoles on laisse trop peu de place à l'imagination...

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci