Certaines araignées mâles attachent les femelles avant l'accouplement pour éviter d'être mangées

Baptiste

07 Janvier 2021

Certaines araignées mâles attachent les femelles avant l'accouplement pour éviter d'être mangées
Advertisement

La plupart d'entre nous a déjà entendu parler au moins une fois de la veuve noire : la fameuse araignée femelle qui, après s'être accouplée, tue son partenaire. Cependant, tout le monde ne sait pas que certains mâles, après une longue cour, attachent et lient les femelles avant de s'accoupler. Le fait d'attacher la femelle permet aux mâles de prolonger leur durée d'accouplement, augmentant ainsi la probabilité de paternité.

via National Geographic

Advertisement

Judy Gallagher/flickr

Cette pratique est principalement pratiquée par les Pisaurina mira : c'est une espèce d'araignée de la famille des Pisauridae. Les araignées femelles sont généralement plus grandes et plus agressives que leurs partenaires : après s'être accouplées avec les mâles pour féconder leurs œufs, elles voient leur partenaire comme une source de nourriture. Le mâle, en enveloppant de soie une partie des pattes de la femelle, contourne le problème : il la paralyse temporairement et après l'accouplement, il peut s'échapper sans risque d'être dévoré.

 

Judy Gallagher/flickr

Alissa Anderson et d'autres chercheurs de l'université du Nebraska-Lincoln ont observé ce rituel d'accouplement en laboratoire en associant des araignées femelles à des mâles en mesure de filer de la soie et à des mâles qui en étaient empêchés. Les deux groupes de mâles étaient souvent capables de s'accoupler avec des femelles, mais ceux qui ne produisaient pas de soie mouraient peu après l'accouplement.

S'agit-il d'un comportement extrême ou d'une simple survie ?

Advertisement