Lyon : un groupe de futurs vétérinaires parcourt la ville pour soigner les animaux des sans-abris - Curioctopus.fr
x
Lyon : un groupe de futurs vétérinaires…
18 des scènes les plus bizarres et les plus hilarantes que les gens ont immortalisées à l'aéroport 16 photos dans lesquelles les gens voient des aliments savoureux et qui sont loin d'être le cas

Lyon : un groupe de futurs vétérinaires parcourt la ville pour soigner les animaux des sans-abris

01 Décembre 2020 • Par Baptiste
1.399
Advertisement

Tout le monde autour de nous n'a pas la chance d'avoir un toit, quatre murs pour s'abriter et une stabilité économique suffisante pour vivre dans la dignité. C'est un fait certain, tout comme il est clair que chacun, avec ses capacités, peut toujours se rendre utile pour aider son prochain et les moins fortunés.

Parfois, en effet, il suffit de mettre en pratique ce que l'on sait faire et de le donner à ceux qui en ont besoin pour être au centre de grandes preuves d'humanité. Tout comme les 115 étudiants vétérinaires en France qui ont décidé de consacrer leur temps libre à aider les animaux des sans-abri.

Nous sommes à Lyon, où Ana Alkan, 25 ans, a décidé, en tant que coprésidente de l'Association des étudiants vétérinaires, de lancer une initiative tout simplement louable. Elle et de nombreux autres futurs vétérinaires travaillent dur pour aider les animaux des sans-abri, tous ces amis à quatre pattes qui sont souvent la seule compagnie de nombreux hommes et femmes qui n'ont pas d'endroit où vivre.

 

Avec un stéthoscope et des produits de première nécessité en main, deux fois par semaine, les jeunes étudiants vétérinaires se rendent dans les refuges et les quartiers de la ville où se trouvent les sans-abri et distribuent des soins, de la nourriture, des laisses et des accessoires à tous les animaux dans le besoin. Bien qu'ils n'aient pas encore reçu l'autorisation "officielle" d'organiser de véritables soins ambulatoires, il semble que le projet se développe, notamment grâce à l'intervention des autorités.

Advertisement

"Certaines personnes qui vivent dans la rue préfèrent nourrir leurs animaux plutôt que de se nourrir elles-mêmes – a déclaré Ana commentant son initiative caritative – les maîtres sans-abri ont des liens très forts avec leurs animaux." C'est pourquoi elle et les autres étudiants ont décidé d'aider toutes ces personnes dans l'ombre, pour qui perdre un animal de compagnie signifierait ne plus avoir ce réconfort dont elles disposent jour après jour.

Une initiative qui mérite d'être reproduite dans toutes les villes, n'est-ce pas ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci