Fosse des Mariannes : on a trouvé un sac en plastique dans la partie la plus profonde et la plus reculée de la Terre - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Fosse des Mariannes : on a trouvé un…
Un homme est poussé dans l'eau alors qu'il essaie de protéger des cygnes d'une fille qui leur donnait des coups de pied 15 arbres qui n'ont pas pu s'empêcher de

Fosse des Mariannes : on a trouvé un sac en plastique dans la partie la plus profonde et la plus reculée de la Terre

Par Baptiste
1.551
Advertisement

La fosse des Mariannes est la plus grande et la plus profonde dépression océanique connue au monde, située au large de l'océan Pacifique entre le Japon, les Philippines et la Nouvelle-Guinée. Son point le plus profond est appelé le Challenger Deep et se situe à plus de 10 898 m de profondeur. Ici même, le milliardaire Victor Vescovo a effectué une plongée record avec son sous-marin doté d'une couche en titane, et a été témoin d'une découverte désolante : des déchets plastiques et humains ont également atteint le point le plus profond de la fosse des Mariannes. 

via: BBC

À bord de son sous-marin DSV Limiting Factor, Bishop a tout filmé pendant la plongée, y compris malheureusement aussi un sac en plastique et des sachets de friandises. Une véritable déception qui confirme ce que nous savions et craignions depuis toujours : même le coin le plus reculé de la Terre est désormais pollué par l'action inconsidérée de l'homme. La nouvelle n'est pas entièrement nouvelle pour le monde scientifique, puisqu'en 2017 déjà, une équipe de recherche du programme "Sky Ocean Rescue" avait identifié des résidus de fibres plastiques dans certains crustacés prélevés dans cette même zone.

 

Le défi relevé avec succès par Bishop a permis d'établir un nouveau record, puisque le milliardaire et ancien officier de marine a atteint 10 927 mètres ! Heureusement, au cours de cette incroyable expérience, le magnat américain n'a pas que rencontré du plastique et des déchets, mais aussi des espèces marines très intéressantes qui vivent dans les plus profonds abîmes : amphipodes géants, escargots roses, vers en forme de cuillère et autres "monstres" marins étranges dont on ne pouvait pas imaginer l'existence.

Advertisement

Grâce aux puissants moyens et aux fonds mis à disposition par l'évêque, les scientifiques qui l'accompagnent peuvent analyser des données auxquelles ils n'auraient pas accès autrement. 

Source:

https://edition.cnn.com/travel/article/victor-vescovo-deepest-dive-pacific/index.html

https://www.youtube.com/watch?v=VHEbdotlcFo&feature=emb_title

https://www.nationalgeographic.com/news/2018/05/plastic-bag-mariana-trench-pollution-science-spd/

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci