"Piéger les chats" pour protéger les oiseaux : la proposition choc du président de la Fédération Nationale des Chasseurs - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
"Piéger les chats" pour protéger les…
Ces maisons en forme de dôme sont faites de béton et de bulles d'air : une alternative écologique et peu coûteuse Qasr al-Farid, le très ancien tombeau creusé dans la roche qui apparaît au milieu du désert

"Piéger les chats" pour protéger les oiseaux : la proposition choc du président de la Fédération Nationale des Chasseurs

Par Baptiste
3.488
Advertisement

Piéger les chats qui se trouvent à plus de 300 mètres des habitations pour "favoriser la biodiversité" et permettre aux chasseurs de trouver des oiseaux dans la nature. C'est, en résumé, la proposition faite par Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs.

L'homme, dans un Facebook en direct du magazine mensuel consacré à la chasse "Chassons", a exprimé cette opinion singulière, suscitant son lot de controverses. Les chats, selon M. Schraen, devraient être éliminés physiquement, car ils réduisent considérablement la biodiversité et la faune avicole, sans lesquelles les chasseurs ne peuvent pas exercer leurs activités de manière "régulière".

image: Pixabay

Selon l'homme politique et chasseur français, les principaux responsables de la destruction de la biodiversité sont les félins, c'est pourquoi la meilleure solution serait de les tuer avec des pièges espacés des maisons.

Bien que les chats représentent un réel danger pour la survie de nombreux oiseaux, il est pour le moins aberrant de leur faire porter l'entière responsabilité de la disparition de ces animaux. Sans compter qu'une telle solution entraînerait un énorme massacre, mettant en danger même les chats domestiques qui sortent de leur maison.

Soutenir l'élimination d'une catégorie d'animaux pour en tuer d'autres fait douter encore plus de la pertinence des déclarations de Schraen. 

Le problème de la diminution des oiseaux et des petits mammifères due aux chats est réel, mais il ne sera pas résolu avec certitude par une "extermination" massive et sanglante des félins. De nombreuses solutions sont à l'étude, par exemple pour réduire efficacement et significativement le nombre de félins errants, ce qui en soi permettrait de sauver la vie de nombreux oiseaux.

En outre, même dans le cas des chats domestiques, il a souvent été suggéré d'accorder plus d'attention à leurs sorties pendant la saison de reproduction des oiseaux. La question reste épineuse et ouverte, mais l'espoir est de ne jamais assister à la violence contre des animaux innocents.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci