Coronavirus, un garçon de 15 ans issu d'une tribu reculée de l'Amazonie, meurt : l'avenir des peuples indigènes est en danger - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Coronavirus, un garçon de 15 ans issu…
Une entreprise a conçu une rampe qui permet aux personnes âgées et handicapées de se reposer en montant les escaliers À Turin, les eaux du Pô redeviennent limpides : un autre effet de l'arrêt des activités humaines

Coronavirus, un garçon de 15 ans issu d'une tribu reculée de l'Amazonie, meurt : l'avenir des peuples indigènes est en danger

Par Baptiste
12.226
Advertisement

Le coronavirus a atteint même les régions les plus reculées de la planète et risque de devenir un fléau incontrôlable pour tous ces peuples indigènes qui, pendant des centaines d'années, ont continué à vivre dans l'isolement. La nouvelle de la mort d'un jeune garçon de quinze ans appartenant à la population indigène des Yanomami, une grande tribu du Brésil qui peuple les forêts tropicales et les montagnes à la frontière entre le nord du Brésil et le sud du Venezuela, laisse présager le pire.

Alvanei Xirixana était un garçon de 15 ans – un Yanomami de Rehebe, un village situé dans la région de la rivière Uraricoera. Le jeune homme avait contracté le Covid-19 et avait passé quelques jours en soins intensifs avant de s'éteindre. Bien que la cause du décès n'ait pas été révélée par le ministère brésilien de la santé, il s'agit d'un premier cas confirmé de coronavirus chez les indigènes. La question se pose : dans une région aussi reculée et isolée, comment le garçon a-t-il été infecté ? La réponse est tout aussi simple, et nous pensons qu'elle suscite une grande colère dans l'esprit des Yanomami. 

Il existe des dizaines et des dizaines de camps miniers non autorisés dans la région où vivait le jeune indigène : les mineurs entrent illégalement sur le territoire, chaque jour, pour procéder à l'extraction. On présume que le garçon a été infecté par l'un de ces mineurs ; à l'heure actuelle, environ soixante-dix personnes ont déjà été isolées et les membres de la famille du garçon sont également mis en quarantaine et pourraient déjà être infectés à ce stade.

Le ministère brésilien de la santé se préoccupe beaucoup de la santé des populations indigènes, car beaucoup d'entre elles vivent dans des régions reculées, sans hôpitaux ni centres de santé à proximité.

Source:

CNN & 2

Sky.com

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci