Coronavirus, à Londres, des groupes de cerfs errent dans les rues vidées par le confinement

Baptiste

10 Avril 2020

Coronavirus, à Londres, des groupes de cerfs errent dans les rues vidées par le confinement
Advertisement

Lorsque les êtres humains sont enfermés chez eux et ne peuplent pas les rues des villes du monde entier, les animaux reprennent les espaces qui leur appartenaient en errant dans les rues provisoirement vidées par l'Homme confiné. S'il y a quelque chose que cette pandémie a changé sur la planète Terre, c'est bien la baisse des taux de pollution et la victoire (momentanée) de Dame Nature.

via Secret London

Advertisement

Par exemple, ces derniers temps, même la métropole londonienne reçoit des "visites" inhabituelles d'animaux sauvages qui se déplaçaient autrefois seuls, et maintenant en groupe et très près des habitations. Dans la zone de Londres Est, de nombreux troupeaux de cerfs peuplent les rues des quartiers résidentiels de Harold Hill, près de Dagnam Park.

Dans ce quartier, il n'est pas rare de voir des cerfs errer au Dagman Park, mais jamais en si grand nombre et jamais aussi près des habitations humaines, comme en témoignent les photos publiées par les habitants d'Harold Hill :

Harold Hill in Romford, East London couple of days ago

Pubblicato da Philippe Edmond su Martedì 31 marzo 2020

Le Covid-19 est une pandémie très grave, mais peut-être que, quelque part dans le monde, Dame Nature remercie pour la trêve que lui ont accordée les humains, grâce à laquelle la faune peut aller là où auparavant elle n'osait pas s'aventurer...

Advertisement