Un groupe de chèvres sauvages a "envahi" les rues d'une petite ville du Pays de Galles, profitant de l'absence de l'homme

Baptiste

23 Avril 2020

Un groupe de chèvres sauvages a
Advertisement

S'il est une note positive que l'on peut souligner de toute cette terrible expérience concernant l'épidémie de Coronavirus, c'est que l'absence de l'homme permet à la Nature de reprendre ses espaces. Là où il y avait autrefois une rue animée de gens, de magasins ouverts et de voitures qui circulaient, il y a maintenant un silence ambiant qui pousse les animaux les plus sauvages et les plus timides à explorer ces zones. Ce n'est pas la première fois, en ces temps de quarantaine, que nous entendons parler d'incursions d'animaux dans les endroits les plus inattendus. Cette fois, l'"apparition" insolite a été celle de quelques belles chèvres sauvages du Cachemire, qui ont fait leur apparition dans l'extrême nord du Pays de Galles (Royaume-Uni), à Llandudno.

via Twitter / Andrew Stuart

Advertisement

Twitter / Andrew Stuart

Cette scène amusante a été observée par certains habitants de Llandudno, une ville balnéaire galloise célèbre pour ses plages et son architecture typiquement victorienne. Soudain, quelques chèvres sauvages d'apparence majestueuse et élégante, qui habitent manifestement la région voisine du Great Orme, s'aventurent jusqu'à Llandudno, profitant de l'absence de l'homme.

"Les chèvres sont des animaux curieux et à mon avis, elles se demandent ce qui se passe et pourquoi il n'y a personne", a expliqué la conseillère municipale Carol Marubbi à la BBC.

Pendant leur incursion inattendue, les chèvres, connues localement sous le nom de The Great Orme Goats, ont brouté librement et n'ont eu aucun mal à manger les buissons et les haies de la jolie ville. 

Advertisement

Twitter / Andrew Stuart

Advertisement