Coronavirus, libérés 78 éléphants en Thaïlande : ils ne transporteront plus de touristes sur le dos - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Coronavirus, libérés 78 éléphants…
La couche d'ozone qui protège la Terre Le coronavirus apporte un peu de paix dans le monde : le cessez-le-feu est proclamé dans de nombreuses zones de guerre

Coronavirus, libérés 78 éléphants en Thaïlande : ils ne transporteront plus de touristes sur le dos

Par Baptiste
4.450
Advertisement

Aucune autre urgence comme celle que vit l'humanité à cause du coronavirus n'a enseigné autant à l'homme que la nature est à respecter et non à manipuler ; et celle-ci est capable de reprendre ce qui lui appartient, trop souvent martyrisé par l'homme.

Nous parlons de tous les cas où, en raison du ralentissement et de l'arrêt des activités humaines, on a constaté des évolutions positives pour les animaux, l'environnement et l'air que nous respirons. C'est le cas par exemple des 78 éléphants en Thaïlande qui ont été libérés de la servitude et de la maltraitance précisément en raison de la pandémie actuelle.

Partout dans le monde, le Covid-19 a obligé les autorités à bloquer le trafic aérien et les personnes qui entrent et sortent des pays, avec des conséquences inévitables pour le tourisme et les économies locales. Cela a également été le cas pour la Thaïlande où, au Maesa Elephant Camp di Chiang Mai, le tourisme est littéralement absent.

Ainsi, les propriétaires des éléphants – qui, depuis plus de 40 ans, sont contraints de transporter sur leur dos, jour et nuit, les touristes inconscients – ont pour la première fois retiré les grandes assises en bois et en métal des pauvres animaux. Ces splendides mammifères pourront enfin se déplacer librement dans leur habitat, sans être contraints à un travail éprouvant et difficile, effectué contre leur gré.

Et la meilleure chose est que, selon ce qu'ont annoncé les responsables de la structure, le geste ne se limitera pas seulement au temps de la fermeture liée au coronavirus. L'attraction touristique a l'intention de rouvrir sans que les touristes ne soient autorisés à monter sur les pachydermes. Bien qu'il s'agisse d'une activité malheureusement très appréciée – et rentable –, il semble que le bon sens et l'humanité envers ces créatures prévalent désormais.

Parmi les nombreux et tristes effets négatifs de cette pandémie, il y a heureusement des choses positives à raconter de temps en temps. Nous espérons que, pour ces splendides animaux, l'avenir sera serein, sûr et dépourvu de mauvais traitements !

Advertisement
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci