Le coronavirus n'a pas été créé en laboratoire : la réponse d'une recherche aux théories du complot et aux "fake news" - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le coronavirus n'a pas été créé…
12 des plus beaux musées au monde proposent des visites virtuelles gratuites pour lutter contre l'isolement lié au coronavirus Coronavirus : dans l'entrepôt d'Ikea, on trouve 50 000 masques de protection inutilisés : ils ont tous été donnés à l'hôpital

Le coronavirus n'a pas été créé en laboratoire : la réponse d'une recherche aux théories du complot et aux "fake news"

Par Baptiste
1.479
Advertisement

Transmis par les animaux domestiques, détectable par la couleur du sang, résistant sur l'asphalte pendant des jours ou encore éliminable par le soleil ou l'eau chaude. Depuis que le monde entier a pris conscience de la pandémie du coronavirus, les rumeurs, les histoires, les "fake news" et les théories du complot envahissent les médias chaque jour, parallèlement aux – tristes – récits de la réalité.

À l'ère des réseaux sociaux, de l'instantanéité et de l'information à grande échelle à la portée de tous, il n'est pas si difficile de répandre quelque chose de faux. Et parfois, plus c'est gros et plus la nouvelle se diffuse malgré les démentis. Tout comme la théorie selon laquelle le Covid-19 est un virus conçu et créé en laboratoire pour de prétendues "guerres bactériologiques".

Bien qu'en février, des rumeurs aient circulé selon lesquelles le Sars-CoV-2 était un virus spécifiquement réalisé dans un laboratoire non identifié, de nouvelles recherches ont montré que le Coronavirus n'a aucune origine "artificielle". Au contraire, l'étude publiée dans la revue Nature Medicine, et menée par le professeur Kristian Andersen de Scripps Research, a clairement retracé ses origines dans les processus naturels.

En analysant et en comparant les données sur la séquence du génome des souches Covid-19, Andersen a confirmé que la structure du virus et les mécanismes qu'il utilise pour cibler les cellules qui l'"hébergent" sont tous des facteurs qui font clairement référence à des processus humains, non reproductibles en laboratoire par le génie génétique.

image: NIAID/Flickr

Les personnes croyant à la théorie du complot et les sceptiques peuvent donc dormir sur leurs deux oreilles, ainsi que tous ceux qui, quotidiennement, profitent des moyens de communication dont nous disposons pour semer la panique et répandre des mensonges. Des attitudes qui, comme jamais auparavant, sont inutiles et nuisibles. Les peurs, les angoisses, la colère et les divisions sont la dernière chose dont le monde a besoin pour faire face à cette profonde crise.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci