Dans les écoles américaines du Texas, les punitions corporelles pour les élèves les plus indisciplinés font leur retour - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Dans les écoles américaines du Texas,…
Les produits de première nécessité sont devenus si recherchés que dans une salle de jeux, on peut Cet artiste peint à la main des tasses et des théières en verre exaltant la magie de la lumière sur les couleurs

Dans les écoles américaines du Texas, les punitions corporelles pour les élèves les plus indisciplinés font leur retour

Par Baptiste
2.583
Advertisement

Peut-être que nos parents ou grands-parents se souviennent-ils des coups de baguettes sur les doigts que l'enseignant donnait aux enfants les plus indisciplinés de l'école. Le système éducatif a beaucoup évolué depuis lors, mais dans de nombreuses écoles, il y a, peut-être plus que par le passé, des enfants mal élevés qui harcèlent leurs camarades de classe et se comportent mal devant leur professeur. Une situation qui a dû préoccuper certaines écoles américaines du Texas, qui, à la demande générale, ont rétabli les punitions corporelles.
Vous imaginez peut-être que les parents des élèves étaient vent debout contre cette idée... eh bien cela n'a pas été le cas. Il semble que le désir d'un retour d'une discipline "à la dure" ait pris le dessus. Mais l'école rassure que ce type de sanction ne sera envisagé que dans les cas les plus sérieux, et non pour les élèves qui ont par exemple oublié leur livre ou qui n'ont pas fait leurs devoirs...

Un peu de discipline ne fait bien sûr jamais de mal, mais peut-être sommes-nous passés d'un extrême à l'autre au fil des décennies : aujourd'hui, les enfants font vraiment ce qu'ils veulent en classe, le phénomène du harcèlement scolaire semble de plus en plus critique et les parents apparaissent de plus en plus comme des figures absentes ou, pire encore, plus indisciplinés encore que leurs enfants. Si les parents sont les premiers à donner le mauvais exemple, n'importe quel type de châtiment corporel ne suffira guère à éradiquer le problème.

En tout état de cause, de nombreux parents du The Three Rivers Independent School District ont répondu favorablement à ces recours. L'école souhaitait obtenir le consentement des parents, à la fois verbalement et par écrit, afin d'éviter tout problème futur.

image: Wikimedia

Les gifles, les coups de baguette et les fessées seront donc considérés comme "un moyen d'obtenir la discipline" et le respect nécessaire en classe. Bien entendu, l'école soutient que ceci ne sera un recours utilisé que dans les cas où un élève maltraite délibérément un autre élève, en le brutalisant, ou, par exemple, si un élève se comporte mal de manière répétée en classe devant l'enseignant. Si certains parents ne sont pas d'accord avec cette méthode, ils peuvent décider d'exclure leur enfant de ce type de punition. Il est clair que les parents qui ont également recours aux châtiments corporels à la maison se sont prononcés en faveur de ce retour au passé...

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Tags: EcoleEnfantActualité
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci