Corail de feu empoisonné : découvert aussi en Australie l'un des champignons les plus mortels de la nature - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Corail de feu empoisonné : découvert…
Cette société a breveté Quantum Stealth, le panneau qui rend invisible les personnes et les objets Un rapport de l'ONU photographie l'état des océans : d'ici 2100, ils pourraient monter de plus d'un mètre

Corail de feu empoisonné : découvert aussi en Australie l'un des champignons les plus mortels de la nature

1.915
Advertisement

Il a l'apparence d'un corail rouge particulier et d'une grande beauté, mais en réalité il ne l'est pas. Nous parlons de ce que l'on appelle le "corail de feu empoisonné", dont le nom scientifique est Podostroma cornudamae ; l'attention de la communauté scientifique sur cette espèce particulière a été relancée puisque ce champignon particulier, généralement endémique en Corée et au Japon, a été découvert dans une forêt humide dans les zones intérieures de l'Australie.

via: Metro UK

Avec son apparence inoffensive de corail rouge, ce champignon asiatique a été observé pour la première fois en 1895 et est très souvent confondu avec un champignon comestible ou un champignon utilisable en médecine traditionnelle ; s'il est ingéré, le "corail de feu" peut pourtant provoquer rapidement des symptômes importants tels que vomissements, fièvre élevée et même, dans certains cas, la mort causée par des lésions au cerveau et par l'affaissement des organes internes. Sa consommation est donc extrêmement dangereuse.

La découverte de ce champignon dans une forêt tropicale près de Cairns en Australie remet en question la pensée scientifique estimant qu'il s'agit d'une espèce typique des régions asiatiques de Corée et du Japon ; avant la découverte australienne, le corail de feu avait déjà été observé en Indonésie et en Papouasie Nouvelle Guinée.

Méfiez-vous donc de ce champignon, l'une des seules espèces qui ne devrait même pas être touchée par l'homme : il peut aussi provoquer de fortes dermatites et réactions allergiques, contrairement à la plupart des espèces similaires qui existent dans la nature !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci