Le massacre silencieux des ânes : en Chine, on utilise leur peau pour les cosmétiques et la nourriture - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le massacre silencieux des ânes : en…
Après 100 ans dans les Pyrénées est né le premier petit de lynx d'Eurasie Une mer de roches volcaniques envahit l'océan Pacifique et se dirige vers l'Australie : voilà pourquoi c'est une bonne nouvelle

Le massacre silencieux des ânes : en Chine, on utilise leur peau pour les cosmétiques et la nourriture

1.795
Advertisement

La médecine traditionnelle chinoise est un style de médecine né il y a plus de 2 500 ans (vers 500 avant J.-C.). Il s'agit d'un ensemble de pratiques qui relèvent de cette branche pseudoscientifique appelée "médecine alternative". Parmi les pratiques les plus courantes de la médecine traditionnelle chinoise figurent la phytothérapie, l'acupuncture, le massage (tuina), l'exercice (qigong) et la thérapie diététique. Cette dernière est souvent attaquée, en raison de l'utilisation fréquente de parties d'animaux menacés extinction. En particulier, il semble que parmi les animaux les plus à risque, il y a l'âne.

image: Pixabay

Selon les données de Advocacy for Animals, une association britannique de défense des droits des animaux, la médecine traditionnelle chinoise utilise environ 1 000 plantes et 36 espèces animales, dont certaines sont en danger. L'une des préparations de cet art médical est l'ejiao, une gélatine faite d'os et de peaux d'ânes.

Pour répondre aux demandes de plus en plus pressantes de l'ejiao chinois, le Kenya s'est lancé dans un véritable commerce d'ânes : ces animaux sont recherchés entre l'Ethiopie, l'Ouganda et la Tanzanie, maintenus dans des conditions critiques pendant des jours (privés d'eau et de nourriture) et, enfin, tués via des méthodes atroces. Leurs corps sont ensuite bouillis et privés de leur peau, laquelle est utilisée pour préparer l'ejiao qui est envoyé en Chine.

image: Peta

L'organisation People for the Ethical Treatment of Animals (PeTA), qui a pour mission de préserver la santé animale, a sonné l'alarme. PeTA a publié des photos des conditions atroces dans lesquelles vivent les ânes au Kenya et a publié des données alarmantes sur le commerce de l'ejiao.

Par exemple, l'association a constaté que, depuis 2016, pas moins de 3 nouveaux abattoirs illégaux ont été ouverts au Kenya et que, malgré les peines sévères infligées à ceux qui maltraitent les ânes, cette pratique se répand irrémédiablement.

Advertisement
image: Peta

Pour cette raison, le conseil des volontaires de PeTA est de boycotter les produits contenant de l'ejiao et les magasins qui en vendent. Cette gelée est présente dans de nombreux aliments (dont les bonbons), boissons, produits de beauté et, surtout, dans de nombreuses préparations de la médecine traditionnelle chinoise.

Il existe des alternatives vegan. Nous pouvons sauver les ânes de ce terrible génocide !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci