Un régime avec moins de viande peut lutter contre le changement climatique : parole d'un rapport de l'ONU - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un régime avec moins de viande peut…
À São Paulo, au Brésil, il fait nuit en plein jour : le ciel s'assombrit à cause des feux de l'Amazonie 10 curiosités sur certaines des merveilles du monde dont vous n'avez probablement jamais entendu parler

Un régime avec moins de viande peut lutter contre le changement climatique : parole d'un rapport de l'ONU

898
Advertisement

Le changement climatique est sous nos yeux et ses conséquences sont visibles jour après jour et partout dans le monde. Événements naturels catastrophiques, températures avec des pics anormaux dans des périodes tout aussi anormales, fonte des glaces : tout est réel et, si nous n'agissons pas rapidement, cela va s'aggraver.

En 1988, les Nations Unies ont créé le GIEC, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, pour évaluer les caractéristiques, l'impact et les mesures à prendre dans ce domaine. En plus de ses 30 ans d'activité, cet organisme a fourni aux gouvernements des études et des indices fondamentaux pour une action concrète en faveur de la défense de la planète.

Et c'est le GIEC, dans un rapport d'août 2019, qui est à nouveau intervenu sur le problème, en l'analysant sous un angle nouveau. Voyons de plus près de quoi il s'agit.

via: BBC
image: Pxhere

Le document préparé par le Groupe d'experts des Nations Unies souligne que nos conditions climatiques pourraient changer positivement si les autorités du monde entier mettaient en œuvre de nouvelles politiques sur l'utilisation des terres, l'agriculture et la promotion de nouveaux modèles alimentaires.

Bien que nous soyons conscients depuis longtemps de la nécessité de changer de cap en matière d'exploitation des ressources, des sols et de l'agriculture, il est intéressant de comprendre ce que cela signifie de changer les habitudes alimentaires.

Essentiellement, selon le rapport publié à Genève, l'augmentation du bétail - et en particulier des vaches - influence, et pour beaucoup, le climat. Comment est-ce possible ? A cause du méthane. En effet, les vaches, lorsqu'elles élaborent leurs aliments, émettent de grandes quantités de gaz dans l'atmosphère, ce qui entraîne une augmentation significative du fameux effet de serre.

image: NASA

Eh oui, même le méthane, un puissant gaz à effet de serre, pollue et favorise la hausse des températures mondiales. Parmi toutes les causes du changement climatique, c'est donc aussi un problème à prendre en compte ; une prise de conscience qui peut également être bénéfique pour la santé humaine.

En promouvant des régimes alimentaires équilibrés avec des aliments d'origine végétale et animale produits de manière durable, le bien-être de chacun ne peut qu'être amélioré. Nous savons d'ailleurs que pour rester en forme, il est bon de ne pas abuser de la viande, surtout la rouge.

Selon le GIEC, si la politique encourageait une réduction de sa consommation en faveur de produits plus durables, les bénéfices seraient sur deux fronts : le climat et la santé. Il ne s'agit pas de dire aux gens quoi manger, mais d'offrir une perspective nouvelle et stimulante pour repenser radicalement l'utilisation que nous faisons des animaux et des ressources de notre planète.

Source:

https://www.ipcc.ch/report/srccl/

Advertisement
image: Pixabay
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci