Parler aux animaux et aux objets inanimés est un signe de grande intelligence - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Parler aux animaux et aux objets inanimés…
En Sibérie, une zone plus grande que le Portugal est partie en fumée et le gouvernement n'a (presque) rien fait Dans les Caraïbes, il y a la plus grande île en plastique du monde et ses images sont effrayantes

Parler aux animaux et aux objets inanimés est un signe de grande intelligence

67.189
Advertisement

Vous connaissez des personnes qui parlent à leur chien ou à leur chat comme si elles interagissaient avec un autre être humain ? Vous avez peut-être plaisanté plus d'une fois sur certains de leurs comportements, considérant que le transport avec lequel certaines personnes se tournent vers leur chien est excessif ; peut-être faites-vous aussi partie de ce cercle de gens un peu fous, qui parlent aux animaux ?... La bonne nouvelle, c'est que vous n'êtes pas fous. Parler à votre chien, comme si vous parliez à un ami, est un signe de grande intelligence. C'est une étude publiée par le professeur Nicolas Epley de l'Université de Chicago qui le révèle.

via: QZ
image: Pxhere

"Je suis désolé, mais il fait trop mauvais temps et nous ne pouvons pas faire notre promenade." Si vous adressez ces mots à votre chien qui, avec mélancolie, vous regarde pendant que vous essayez de lui expliquer pourquoi il doit rester à la maison aujourd'hui, rassurez-vous : vous n'êtes pas fou. La science semble montrer que parler avec des animaux ou même avec des objets inanimés est synonyme de grande intelligence. Cette tendance à parler à nos machines, plantes, animaux domestiques, lave-vaisselle et tout autre objet est en fait la conséquence d'avoir un cerveau actif et très fonctionnel.

image: Pixabay

Il n'est pas rare de donner un nom à des objets, par exemple à sa voiture ou aux plantes de la maison : c'est surtout le cas lorsqu'on imagine le visage d'une personne en observant l'objet en question. Mais pourquoi activons-nous ce mécanisme ? Le moyen le plus facile pour notre cerveau de nous aider à éviter les dangers est de chercher des visages amicaux avec lesquels nous pouvons nous lier – c'est par l'empathie que l'humanité a survécu et prospère.

Puisque nous vivons maintenant dans une société hautement fonctionnelle, où nous ne sommes plus en compétition pour la nourriture et n'avons plus à fuir les grands prédateurs, cet instinct s'est automatiquement refaçonné et c'est ce qui nous a conduit à rechercher des qualités humaines chez les êtres non humains ou inanimés.

Advertisement

Bref, la prochaine fois que quelqu'un vous regarde mal parce que vous parlez à votre animal ou que vous suppliez votre voiture de démarrer, souvenez-vous que vous n'êtes pas fou et que vous avez une qualité qui n'est pas commune à tous les êtres humains !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci