Brésil, déforestation hors de contrôle : 739 km2 de forêt amazonienne détruits rien qu'en mai 2019 - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Brésil, déforestation hors de contrôle…
Voici le kit pour transformer la légendaire Vespa d'époque en scooter électrique à zéro émission

Brésil, déforestation hors de contrôle : 739 km2 de forêt amazonienne détruits rien qu'en mai 2019

8.741
Advertisement

Les données fournies par l'Agence brésilienne de recherche spatiale sont plutôt inquiétantes : non seulement le phénomène de déforestation est présent et urgent dans la zone sud-américaine, mais il semble que le taux ait augmenté en 2019, conduisant les données officielles à déclarer le pire résultat des 10 dernières années jamais enregistré par la nation sud-américaine.

C'est ce qui arrive à l'écosystème amazonien sous le gouvernement controversé de Bolsonaro au Brésil.

image: Wikimedia

Selon les données recueillies par l'INPE, en mai 2019, environ 739 kilomètres carrés de forêt tropicale ont été perdus en raison de la déforestation encouragée par le gouvernement Bolsonaro, un chiffre qui se confirme officiellement comme le pire des dix dernières années, même si le pic enregistré par le système de suivi DETER a été en 2004, avec 27 000 kilomètres carrés de forêt amazonienne perdue, un chiffre égal au seul territoire de l'île de Haïti.

L'alarme lancée par l'INPE brésilienne a cependant été rapidement contestée par le ministère de l'Environnement de la nation sud-américaine ; ce dernier a immédiatement proposé la fin de la surveillance de DETER et de l'Agence spatiale, jugée manipulable, avec un nouveau système de contrôle privé des satellites capable de photographier l'état de l'Amazone en temps réel.

image: Flickr

Parmi les autres causes de l'explosion de la déforestation en Amazonie depuis l'arrivée au pouvoir du gouvernement Bolsonaro, il y a aussi la perte des droits des communautés indigènes de la forêt tropicale, dont les actions de conservation de l'écosystème avaient dans le passé servi de bouclier idéal aux processus de déforestation, mais aussi le contrôle progressif des organismes environnementaux du pays par les forces gouvernementales : c'est le cas d'IBAMA (Instituto Brasileiro do Meio Ambiente e dos Recursos Naturais Renováveis), placé sous le contrôle du Ministère de l'Agriculture.

En juillet 2018, le programme de surveillance brésilien PRODES a déclaré environ 7 900 kilomètres carrés de forêt amazonienne défrichée, soit une superficie équivalente à celle de l'État de Porto Rico. Ces chiffres inquiétants nous mettent en garde contre les risques auxquels nous sommes confrontés si nous n'essayons pas d'arrêter la déforestation à l'échelle mondiale le plus rapidement possible.

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci